Bilan Jour 1 : Helvetia Taily en bronze aux Mondiaux Jeunes

Partagez cette page

Dans un contexte politico-social chilien complexe, rien n’était sûr quant au maintien ou non de cette édition des Championnats du Monde Jeunes. Avant-hier, en fin d’après-midi, la Fédération mondiale a annoncé le maintien de la compétition avec des changements opérés dans l’enchaînement des catégories. C’est dans une ambiance générale sous tension que les individuels kata ont ouvert le bal hier.

Helvetia Taily, une première en bronze ! 

La réunionnaise reviendra du Chili avec une médaille autour du cou. Sereine et déterminée, c’est après une défaite en demi-finale qu’elle a su se remobiliser et glaner cette médaille de bronze qui, pour elle, comptait beaucoup. « Mes parents pourront être fiers de moi », voilà ce que la technicienne de 20 ans, très émue, répétait à Franck Bisson après sa victoire en place de trois.

Cassandra Sampieri et Franck Ngoan cinquièmes.

Concentrée, légère et franche dans ses mouvements, la corse a su imposer son travail et sa cadence au premier puis au second tour avant de s’incliner, elle aussi, en demies. Pour sa première sélection Équipe de France, la cadette shito-ryu restait en lice pour un podium mondial mais elle n’a pas réussi à passer devant l’espagnole en petite finale. Elle finit à la cinquième place de ses premiers Mondiaux.

Franck Ngoan, vice-champion d’Europe et septième mondial chez les Espoirs, était arrivé au stade avec beaucoup d’envie. Avec une note de 24,6 sur son premier kata, le sociétaire du SKB avait – d’entrée – frappé un grand coup. Trois tours plus tard et une seconde place au classement, synonyme de défaite en demie face à l’américain (sacré Champion du Monde quelques heures plus tard), qui l’a contraint à disputer « seulement » une petite finale. Face au malaysien, le français s’incline de 0,26 points… « Rageant » estime Lucas Jeannot, son coach du jour.

Pas d’exploit pour les plus jeunes.

Jimmy Ouch, tout comme Arthur Noel, inaugurait lui aussi sa première sortie internationale sous les couleurs bleu blanc rouge. Troisième de sa poule au premier tour avec Goju Shiho Dai, Kanku Sho n’a pas permis au titulaire cadet d’atteindre le carré final. Chez les juniors, Arthur Noel, lui, s’incline dès le premier tour, n’ayant pas su imposer son gabarit et sa force.

 

Avec cette médaille de bronze, l’aventure de #FranceKaraté au Chili est lancée. Aujourd’hui, place aux combattants cadets !

 

Pour suivre les compétitions, rendez-vous sur les réseaux sociaux :

Molly Loumikou / Photo Denis Boulanger

Articles relatifs

14 Nov 2019 47e Coupe d’Europe Wado-Kai : la France 4e nation Découvrir
13 Nov 2019 Paroles de prof : L’art et la manière selon Alexis Fréchin Découvrir
08 Nov 2019 Yann Baillon : “Il va falloir évoluer avec la discipline” Découvrir
07 Nov 2019 Alain Galiana : Un désir de sens peu commun Découvrir