fbpx

Nouveau départ pour les AMSEA

Partagez cette page

Le week-end dernier marquait le grand retour des stages d’Arts Martiaux du Sud-Est Asiatique (AMSEA), après deux ans d’absence dus à la pandémie. À situation inédite, format inédit, puisqu’il faisait intervenir deux experts internationaux philippins, Samuel Dulay et René Tongson.

« J’ai l’habitude d’aller en Allemagne pour participer aux stages de kali escrima qui y sont régulièrement organisés. En France, c’était une première, mais sûrement pas la dernière (rires) ». Quarante-huit heures à peine après la fin du stage, Laurent Hit, professeur au Modern Harnis France de Montévrain, semblait comblé par les deux jours qu’il venait de passer au stade Pierre-de-Coubertin. Habituellement programmés durant les mois de septembre et de novembre, les stages fédéraux faisant intervenir différents experts internationaux n’avaient pas pu avoir lieu en 2021. « Nous avons décidé de fusionner les deux dates en un seul évènement majeur, regroupant Samuel Dulay et René Tongson, deux des vingt plus grands maîtres d’arts martiaux philippins au monde », précise Didier Garcia, responsable des AMSEA au sein de la Fédération Française de Karaté. Au total, soixante-et-onze personnes ayant répondu à l’appel étaient présentes les 19 et 20 mars derniers. Plus que le nombre de participants, c’est surtout de la diversité des profils que se félicitait Didier Garcia. « Sur les quinze systèmes de kali escrima représentés en France, onze étaient représentés aujourd’hui, venant de la Bretagne à la Côte d’Azur, en passant par la Normandie. » Le Jeet Kune Do ou le Pekiti étaient notamment de la partie, ainsi que quelques passionnés de Penchak Silat.

Modern harnis et abanico, mais pas que…

Trois sessions d’une heure et demie par jour. C’est le format qui avait été choisi par les organisateurs pour profiter de la présence des deux experts internationaux, et pouvoir organiser un travail en drills ouvert aussi bien aux débutants qu’aux professeurs les plus aguerris. « Le samedi, nous avons principalement travaillé avec les bâtons et l’espada y daga. Le couteau et le travail à mains nues ont été apportés en majorité le dimanche », détaille François Guerrieri enseignant cinquième dan. « En tant que spécialiste du modern harnis, Samuel Dulay a dirigé les sessions qui y étaient consacrées, tandis que René Tongson organisait les séances dédiées au classical abanico tres puntas », souligne Laurent Hit, qui avait fait le déplacement à Coubertin avec neuf de ses élèves.

© Nicolas Leport

Une fin de saison exaltante

« En plus de donner l’opportunité de s’entraîner avec les plus grands experts, l’objectif de ces stages est aussi et surtout de faire découvrir nos différentes pratiques, amener les différents systèmes à travailler ensemble pour se fédérer, et que les licenciés profitent de cette occasion pour enrichir leur culture personnelle, et accepter de s’ouvrir aux autres styles », insiste le référent national des AMSEA, qui espère également par ce biais retrouver le nombre d’adhérents pré-pandémique. À l’image de ce week-end, les Arts Martiaux Sud-Est Asiatique comptent bien rattraper le retard pris cette saison à cause du covid. Ainsi, plusieurs échéances se succèderont au cours des prochaines semaines, à commencer par un nouveau stage destiné aux compétiteurs le 10 avril prochain. Penchak silat et kali escrima seront à l’honneur lors du stage multistyles organisé à Nantes le 16 avril, au cours duquel quatre experts nationaux seront présents, parmi lesquels Francois Guerrieri, impatient. « Le récent stage a confirmé la pédagogie que je souhaite appliquer. Je pense travailler au couteau, et surtout avoir une approche éducative, avec les débutants comme avec les confirmés, pour développer particulièrement le travail des deux mains. » Enfin les championnats de France, qui se dérouleront le 22 mai, clôtureront cette saison pour le moins singulière.

Articles relatifs

04 Juil 2022 Une saison de… AMSEA Découvrir
15 Fév 2022 Examen : une génération d’arbitres 100% AMSEA Découvrir
08 Fév 2022 Open National de Kali Eskrima : se retrouver enfin ! Découvrir
17 Jan 2022 Equipements : de nouvelles mesures pour la compétition ! Découvrir