Santé
Karaté pour tous

Santé

La Fédération Française de karaté et Disciplines Associées est sensibilisée, engagée dans les attentes de la santé publique. Elle répond aussi par la création de son « Pôle Santé » au Projet Sport Santé de la Commission Nationale du CNOSF lancé en Janvier 2015.

Objectifs

Le pourquoi de la mise en place du « Karaté Santé »

  • Développer la pratique du karaté comme outil de prévention de la survenue de maladies chroniques.
  • Former les enseignants avec le département formation de la FFKDA pour qu’ils puissent sécuriser la pratique et l’adapter aux personnes souffrant de pathologies chroniques et désirant s’initier ou poursuivre la pratique de cette discipline.

Les objectifs du Karaté Santé : Répondre à des objectifs de santé publique

  • Prévenir les risques de blessures ou de lésions chroniques liées à la pratique du Karaté notamment lors vieillissement du pratiquant et, in fine, chez la personne âgée.
  • Diminuer le risque de survenue (prévention primaire) de maladies chroniques (cancer, diabète, maladie vasculaire, obésité et autres par la pratique du karaté).
  • Accompagner les personnes atteintes de pathologies cancéreuses, pour soulager fatigue due aux traitements (pour les enseignants diplômés Cami, APA…).
  • Contribuer à prévenir la survenue de complications et de rechutes chez les patients atteints de maladies chroniques (prévention tertiaire).

Le Pôle Karaté Santé

Ce Pôle Karaté Santé émane de la commission médicale et plus précisément de 3 personnes :
M. Franco Roman, médecin fédéral, Jean-Marc Descôtes, directeur pédagogique de la CAMI, et coordonné par Franck Richetti, CTN FFKDA. Il sera en étroite relation avec le département formation de la FFKDA mais aussi en partenariat avec le CNOSF, CAMI (Fédération Nationale Sport et Cancer) et des médecins.

La Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées compte environ 242 000 licenciés (en 2015). Parmi eux, moins de 10% des adultes font de la compétition.

Le projet Karaté Santé est de proposer une approche de la pratique spécifique en fonction des niveaux :

– Pour les personnes atteintes de maladies métaboliques (diabète et obésité), de maladies cardio-vasculaires (HTA et coronaropathies), de cancers (sein, colon prostate).

– Pour les personnes âgées : une pratique du Karaté visant, entre autres, à entretenir la mémoire, l’équilibre postural, la mobilité articulaire, à maintenir la tonicité musculaire et à lutter contre le déconditionnement de l’effort.

Notre discipline est, ce qui est moins connu du grand public, également utilisée dans la prise en charge de cérébro-lésés et chez les lombalgiques dans des centres de rééducation fonctionnelle non seulement à l’étranger (Canada et USA) mais également en France.

Aujourd’hui, c’est donner un autre sens à la pratique du karaté pour nos enseignants. Ce serait sortir de la technicité et aller vers le santé/bien être en répondant aux attentes physiques, psychiques, sociales et mentales des pratiquants en donnant du sens aux mouvements.

Formation Continue Nationale Karaté Santé

La prochaine formation continue Karaté Santé « Module 1 : La pratique du karaté, quelle place pour la santé ? » se déroulera du vendredi 3 au dimanche 5 mars 2017 et du vendredi 31 mars au dimanche 2 avril 2017, soit 6 jours de formation.

Cette formation continue s’adresse aux enseignants diplômés d’un BEES1 Karaté et DA ou d’un DEJEPS Karaté et DA.

Destiné aux enseignants Karaté et DA, ce module permet au professeur de labelliser son club pour accueillir les pratiquants dans une pratique santé en sécurisant les mouvements par des postures adaptées et adéquates. Il est un avantage considérable pour développer et diversifier l’offre de pratique du club.

Renseignements : Franck Richetti, CTN (frichetti@ffkarate.fr)

> Fiche descriptive de l’action de formation
> Inscription