Vovinam Viet Vo Dao
Arts Martiaux Vietnamiens

Vovinam Viet Vo Dao

En 2007, l’Etat, « en sa qualité de garant de l’intérêt général et de pilote en matière d’organisation, promotion et développement des activités physiques et sportives », a souhaité « proposer aux pratiquants comme aux professionnels, un cadre structurant » aux pratiquants d’arts martiaux vietnamiens.

Ainsi depuis décembre 2008, un arrêté ministériel a accordé à la FFKDA la délégation pour l’organisation et le développement des Arts Martiaux Vietnamiens (AMV). Reconductible tous les quatre ans, la délégation a été renouvelée le 31 décembre 2012.

  • Vovinam Viet Vo Dao
  • Vovinam Viet Vo Dao
  • Vovinam Viet Vo Dao

 

Organisation

Le Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports a défini quatre objectifs principaux lorsqu’il a accordé la délégation des AMV à la FFKDA. C’est sur la base de ces quatre points essentiels que s’est construite l’organisation des AMV dans la FFKDA. Mise en place d’une structure interne, placée sous l’égide de la FFKDA, destinée à gérer, organiser et développer les AMV.

– Monsieur Giovanni Tramontini, Directeur Technique National Adjoint est chargé du suivi du développement des Arts Martiaux Vietnamiens auprès de la Direction Technique Nationale.
– Monsieur Jacques Charprenet est le chargé de mission des Arts Martiaux Vietnamiens.

Une commission des grades AMV a été créée en 2014‐2015. Un annuaire AMV précise les fonctions des différents responsables par secteurs.

Des représentants AMV sont également nommés dans les comités départementaux et les ligues. Vous pouvez trouver les coordonnées de ces représentants dans l’Annuaire des AMV. Nous vous invitons à consulter également le site de votre Comité Départemental ou de votre Ligue pour plus d’informations sur les examens de grade du 1er au 4ème dan.

Participation à la formation des enseignants
Par l’attribution de dans et grades équivalents mais aussi par l’ouverture aux pratiquants des AMV des brevets fédéraux et l’organisation de stages techniques avec des experts AMV. Vous pouvez trouver la liste des experts AMV dans l’annuaire des AMV.

Quelques principes …

La devise : Etre fort pour être utile
La signification du salut : Une main d’acier sur un cœur de bonté

Les 10 principes
Il existe 10 principes qui régissent le comportement du pratiquant. Il n’en existe pas de traduction officielle, raison pour laquelle on les retrouve formulés de diverses façons. Si d’un club ou d’une fédération à l’autre les phrases sont légèrement différentes, le sens général est généralement à peu près semblable:

  • Atteindre le plus haut niveau du Vovinam pour servir les autres.
  • Persévérer pour développer le Vovinam et participer à former de nouveaux vo sinh.
  • Etre toujours unis, respecter ses aînés, aimer ses condisciples.
  • Respecter la discipline et placer l’honneur au-dessus de tout.
  • Respecter les autres arts martiaux, n’utiliser le Vovinam que pour la défense légitime.
  • S’instruire avec assiduité, forger son esprit, cultiver la vertu.
  • Vivre avec simplicité, sincérité et noblesse d’esprit.
  • Développer une volonté d’acier, vaincre les difficultés et la violence.
  • Rester lucide dans la perception, persévérant dans la lutte, habile dans l’action.
  • Avoir confiance en soi, vaincre ses faiblesses, être modeste et généreux, toujours se remettre en question pour progresser.

Un peu d’histoire

Les arts martiaux vietnamiens

Les arts martiaux traditionnels vietnamiens sont nés dans les villages et les campagnes. Des fouilles archéologiques témoignent de l’existence, dès la préhistoire et la haute antiquité, de techniques guerrières utilisées par les anciens Vietnamiens. Ces techniques commencèrent à véritablement s’affiner et à se développer pendant la dynastie des Hung Vuong qui régna du VIIe au IIIe siècle av. J.C. L’empereur Hung Vuong 1er est d’ailleurs considéré comme étant le créateur des arts martiaux vietnamiens par de nombreuses écoles, car il fut le premier à intégrer cette pratique dans la formation des soldats. Mais au-delà des seules techniques de combat, on assista à l’émergence des premières théories définissant l’utilisation stratégique et tactique de l’art guerrier.

Naissance du Vovinam Viêt Vo Dao

Né en 1912, le maître Nguyễn Lộc a voyagé très jeune à travers tout le pays pour aller à la rencontre des maîtres d’arts martiaux mais aussi de lutte et de boxe, afin de s’en inspirer pour créer une synthèse de toutes les techniques de combats enseignées au Vietnam à cette époque.

À l’âge de 26 ans, il commence à enseigner le résultat de cette synthèse à ses premiers élèves. En 1945, lors d’une démonstration, il présente officiellement le résultat de ses longues années de travail consacrées à codifier et organiser un nouvel art martial. Il, décède en 1960, à l’âge de 48 ans.