fbpx
31 décembre 2018

Thomas Roussel, nouvel entraîneur national Kali Eskrima

AMSEAKali Eskrima

Avec plus de 30 ans de pratique, Thomas Roussel, sixième dan, est l’un des plus expérimentés dans le Kali Eskrima. À 45 ans, le champion du Monde en titre, formé en Grande-Bretagne, est aujourd’hui nommé entraîneur national de Kali Eskrima auprès de l’équipe tricolore. Un parcours singulier et une inépuisable envie de partager son savoir et faire évoluer sa discipline.

© FFK
© FFK

Partir pour progresser
J’ai débuté la pratique des arts martiaux par le karaté en 1986 dans la région niçoise. Par le biais de mon entraîneur de karaté de l’époque, j’ai eu l’opportunité de rencontrer un professeur de Kali Jeet Kun Do (Nb : Art Martial, principalement à mains nue, inspiré principalement du wing chun, la boxe et l’escrime). Après douze ans de pratique avec le même maître, j’étais désireux d’en apprendre davantage sur cet art martial. La discipline étant assez confidentielle en France, je suis donc parti à l’étranger. Dans les années 90, les deux grands pays où l’on pouvait pratiquer les arts martiaux philippins étaient le Royaume-Uni et l’Allemagne. Mon choix s‘est fait simplement. Mon père étant britannique, je suis parti m’entrainer à Londres afin de progresser et m’expérimenter. Au travers des enseignements des professeurs aguerris, j’ai pu voir la profondeur de la pratique et en même temps de découvrir la phase sportive, encore inexistante en France à cette époque.

Des titres mondiaux au statut d’entraineur
Au début de ma pratique, j’avais fait quelques compétitions en Karaté et Kick Boxing. Mais je n’étais pas satisfait. Je cherchais des formes de confrontation plus authentiques. Je me suis intéressé au Kali Eskrima en compétition dès que je me suis dit que je voulais être professeur par la suite. J’ai enchainé les championnats d’Europe et championnats du Monde. J’ai été un compétiteur acharné, j’ai gagné des médailles mondiales. J’ai eu du succès et de la chance. En parallèle, j’ai commencé à enseigner en tant qu’assistant instructeur en 1998, puis entraineur de club, 5 ans plus tard. En 2004, j’estimais avoir fait le tour des compétitions. Je souhaitais m’investir plus encore dans le rôle d’entraineur. Mon objectif ? Parler de mon expérience en compétition et partager mon savoir-faire. Quelques années après, j’ai eu l’occasion de former à la compétition plusieurs élèves de mon club lyonnais.

Exigeant et investi
Dans mes entraînements, je suis assez exigeant dans le sens où je veux que mes élèves prennent conscience de leur potentiel. J’essaye à les pousser à se dépasser. Ils doivent comprennent avant tout que l’on retire des bénéfices de l’entrainement en investissant par soi-même. Ils donnent du temps et de l’énergie à l’entrainement. L’investissement doit être de la manière la plus pertinente possible. L’exercice de la compétition est riche d’expérience. C’est l’ensemble du travail accompli lors de l’entrainement qui permet de se dépasser et de progresser. Dès l’entrainement, je dois avoir cette idée en tête. Chaque séance passée où l’on sort de sa zone de confort, est une séance bénéfique. Ce qui est intéressant dans le combat, c’est la part d’aléatoire. Elle dépend de la stabilité du mental. Le mental se prépare à l’entrainement, et ce dans la dureté des enchaînements physiques.

Nouvel entraîneur national : les enjeux
A dire vrai, avant même de savoir qu’un poste d’entraineur national se créé, j’étais déjà très investi. A la dernière coupe de France de Kali Eskrima, j’avais identifié des compétiteurs avec un certain potentiel venant de la région parisienne, du Massif central et du sud de la France. Je les ai invités à venir s’entrainer dans mon club pour raffiner leur potentiel brut ; l’objectif majeur étant d’augmenter le niveau de combat en France. Depuis septembre dernier, j’ai fait en sorte que les athlètes français viennent s’entrainer régulièrement à Lyon pour débuter la saison sportive sur la plus efficacement possible.
Pour nous, pratiquants d’arts martiaux, le sport n’est pas une finalité mais un moyen. C’est un moyen de se confronter à certaines réalités, de se donner des objectifs et de mener un affrontement. Si la victoire est au bout, c’est idéal. Tout cela se construit par l’entrainement et par une approche seine de la discipline.
Au niveau des échéances à venir, les championnats de France 2019 sont en ligne de mire, puis les championnats d’Europe à l’été prochain.

Palmarès
1999 : Champion d’Europe WEKAF* full contact stickfighting single stick et Champion d’Europe WEKAF par équipe et Vice champion d’Europe Sayaws (kata) en Irlande.
2002 : Champion du monde WEKAF poids lourds full contact stickfighting single stick et Vice champion du monde WEKAF Sayaws (kata) à Londres.
2004 : Médaille de bronze Championnat du Monde WEKAF full contact stickfighting single stick à Cebu, Philippines.
2017: Champion d’Europe WEKAF par équipe full contact stickfighting à Londres
2018 : Champion du monde vétéran GSBA** full contact stickfighting single stick et double stick poids et Médaille de bronze aux championnats du monde GSBA vétéran padded stick (bâton mousse) à Lisbonne, Portugal.


*WEKAF : World Eskrima Kali Arnis Federation, 1e fédération mondiale fondée aux Philippines en 1989
**GSBA : Global Sticks and Blades Alliance, 2e fédération fondée aux USA en 2012 par des transfuges de la WEKAF

Partagez cette page
L'info à chaud
Championnat d’Europe en ligne de Wushu Taolu
Wushu

L’équipe de France du Comité Français de Kungfu Wushu participe au 1er Championnat Européen spécial en ligne de Wushu. Cette compétition se déroule du 25 mai au 5 juin 2020. Elle concerne uniquement que la partie Taolu.

Pour suivre la compétition rendez-vous sur Facebook ou sur le site dédié de l’EWUF

Tutelle des organismes déconcentrés
DéveloppementFFK

Les modèles de rapport d’activité 2019-2020 CDK/Ligues/Regions/DROM COM sont disponibles

Covid19 : Aides aux Associations sportives
DéveloppementFFK

Une série de fiches pratiques portant sur les mesures mises en place par le Ministère de l’Economie et des Finances pour venir en aide aux entreprises et aux associations sportives impactées par l’épidémie de COVID-19 est désormais disponible.
Télécharger les fiches

Vidéo – Travail sur les déplacements au karaté
Karaté

Alexandre Biamonti, entraîneur de l’Equipe de France, vous propose un entraînement vidéo dédié aux déplacements.
Une séance et des conseils que vous pouvez appliquer depuis chez vous, à la maison
Voir la video

Annulation TQO
KaratéHaut Niveau

Au regard des circonstances sanitaires exceptionnelles, et suite à l’annonce du report des Jeux Olympiques de Tokyo à 2021, la WKF a acté l’annulation du Tournoi de qualification Olympique 2020.
Comment se faire rembourser les billets

Offre Dartfish
Arbitrage

Dartfish vous propose gratuitement jusqu’au 31 mai de bénéficier de sa licence professionnelle myDartfish Pro. Ces outils peuvent répondre à des besoins simples, comme avancés en matière d’arbitrage. Lien d’inscription : www.dartfish.com/covid19_fr

Fermeture Siege Fedéral
FFK

Le siège fédéral est désormais fermé au public jusqu’à nouvel ordre

Information Grades
Grades

Au regard des circonstances sanitaires exceptionnelles, nous vous informons que tous les examens de grades au sein des comités départementaux, des zones interdépartementales, des ligues régionales et au niveau national sont annulés jusqu’à nouvelles informations.

Appel offre assurances FFK
FFK

Conformément à l’article L 321-5 du Code du Sport la FFKDA souhaite revoir l’ensemble de ses contrats collectifs d’assurance et procède donc à l’appel d’offre suivant : Consulter l’appel d’offres

Experts Fédéraux
FFK

Consultez la liste officielle mise à jour des experts de la FFK, tous styles et disciplines sur notre page des stages

Articles relatifs

26 Fév 2020 Paroles de prof «L’escrima m’a ramené au karaté de ma jeunesse» Découvrir
24 Fév 2020 Retour sur l’open International de Kali Eskrima Découvrir
04 Fév 2020 Kali Eskrima : compte rendu du Stage Compétition et Arbitrage Découvrir
02 Déc 2019 L’expert philippin Ray Dionaldo en stage à Paris Découvrir