Trois présidents à Okinawa

Partagez cette page

Ils étaient trois présidents, trois présidents de département, trois karatékas français volontaires et passionnés, présents dans le même dojo okinawaïen en novembre, dont le premier habitant de Mayotte à venir sur cette île japonaise ! Rencontres avec trois élus avant tout passionné par leur discipline, et qui mouillent le karategi.

 

Aux origines du karaté
Jean-Paul Filatre, qui connaît bien le Japon pour y avoir fait une dizaine de voyages, avait effectué son dernier voyage au Pays du Soleil Levant en 2014. À l’époque il n’était pas encore président de la Corrèze. Philippe Lepaon fit, lui, son premier voyage en 2004. En cherchant les sources du karaté originel, il fera finalement la rencontre de Maître Higa Minoru, 10e dan de l’école kyudokan en shorin-ryu, le style pratiqué par Itosu Anko, le professeur de Gichin Funakoshi, bien avant la création du Shotokan. « À l’époque, on ne connaissait pas bien. On voulait sortir des sentiers battus »… Ce sera plus que le cas. Depuis 2011, Philippe Lepaon est devenu finalement membre actif de cette école dont Patrick Rault est le représentant en France, et il y revient régulièrement.

De gauche à droite : Philippe Lepaon, Jean-Paul Filatre, Patrick Rault et Mohamed Tostao Ahmada.

 

« Toujours des détails à découvrir »
« C’est comme une famille. L’intérêt c’est de les revoir tous, mais aussi de s’entraîner avec eux. Il y a toujours des détails que l’on découvre. Et puis il y a de plus en plus d’étrangers, grâce aux stages donnés par Patrick en Europe, et les échanges sont intéressants. Enfin, il y a le Japon, sa culture. Tout le monde n’aime pas, mais c’est magnifiquement zen là-bas. L’esprit japonais, c’est l’harmonie, du dojo jusqu’à la troisième mi-temps ». Enfin il y a Haga lui-même, un sage qui, malgré son statut social de vice président d’une grosse entreprise, est « apaisant, capable de réguler les atmosphères ». Un homme qui compte pour ces pratiquants français amoureux depuis le début de leur quête de karaté d’une certaine authenticité.

Et un, et deux, et trois présidents
Depuis tout ce temps, le goût de l’entraînement régulier n’a pas lâché cet ancien du dojo Lavorato à Vincennes, mais Philippe Lepaon a lui aussi pris des responsabilités. C’est du département du Val-de-Marne qu’il est pour sa part devenu président. « Les anciens nous ont challengés, il a bien fallu prendre les relais » commente-t-il sobrement.

Deux présidents de département du côté du kyudokan d’Okinawa cet automne… il en manquait encore un pour rendre ce séjour mémorable. Ce fut Mohamed Tostao Ahmada, président du comité départemental de Mayotte et premier Mahorais à se rendre à Okinawa ! Une première historique qui doit aussi beaucoup à Patrick Rault. C’est en effet lui qui était dans l’île pour un stage et qui a découvert à cette occasion leur désir d’autre chose. « On a commencé à parler de culture, de la Voie du karaté. Ils étaient passionnés par ces sujets qui représentent énormément pour eux. Le réel en fait, car il y a des difficultés, de la délinquance chez les jeunes, et ils ont la ferme intention d’être utiles, de contribuer à redresser la jeunesse » explique Patrick Rault. Un voyage et la puissance des rencontres que l’on peut y faire. Le président Mohamed Tostao Ahmada décida qu’il devait en être, même pour quelques jours, pour poser les premiers jalons d’une éventuelle histoire à venir. En dehors des périodes de travail au dojo, le petit groupe hexagonal eut le plaisir de visiter les environs de la belle île d’Okinawa, et notamment le célèbre château de Shori… qui allait être dévasté, entièrement détruit par les flammes quelques jours plus tard. Comme le signe spectaculaire et tragique qu’il faut toujours savoir faire les voyages avant qu’il ne soit trop tard.

Avec Maître Higa Minoru, 10e dan de l’école kyudokan en shorin-ryu.

 

Emmanuel Charlot / Sen No Sen

Articles relatifs

20 Fév 2020 Les arbitres français glanent des titres à l’international Découvrir
20 Fév 2020 Patrick Karam : «Le karaté français me trouvera toujours à ses côtés» Découvrir
19 Fév 2020 Forte participation pour la Coupe de France Wado-Ryu Découvrir
18 Fév 2020 Steven Da Costa qualifié pour les Jeux de Tokyo ! Découvrir