fbpx

AMV : le geste juste à l’honneur

Partagez cette page

Alors que le retour aux dix mille licenciés se profile, la fin de saison des arts martiaux vietnamiens voyait ses techniciens à pied d’œuvre. Un bal ouvert en avril par le championnat de France et qui s’est prolongé jusqu’au stage d’experts organisé il y a quelques jours.

« Onze participations au compteur, mais toujours le même engouement à l’heure de prendre la route ! » À l’image de cent-dix compétiteurs réunis à Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne), Gaël Henry briguait, il y a quelques semaines, trois des vingt-six titres de champions et championnes de France technique d’arts martiaux vietnamiens individuels et par équipes mis en jeu. Et, si le vétéran du CSMB a brillé individuellement en remportant un titre et deux médailles d’argent, il tient à préciser, avant tout, la dimension plurielle du rendez-vous printanier. « Un incontournable, tout simplement ! L’occasion de retrouver des amis, des rivaux mais surtout des passionnés pour échanger, tout en restant concentré sur l’un des grands événements de l’année. Presque plus qu’une compétition, il s’agit d’une balise que l’on pose et à laquelle chacun peut se référer la saison suivante, égraine ce troisième dan. Sans ce type de challenge, j’accorderais probablement moins dimportance à l’entraînement et je finirais par perdre le fil. Or, je ne peux pas exiger de mes jeunes qu’ils s’investissent chaque dimanche sans me remettre en question personnellement. » Analyse éclairée des atouts de la compétition, aussi bien lorsque l’on est un jeune débutant, que pour un instructeur aux deux décennies de pratique.

© Patrick Urvoy

Une année de renouveau

Savoir être prêt le jour J. Maîtriser son stress. Appréhender peu à peu une salle et son public. Se confronter à l’autre, à soi-même aussi. Accepter le jugement de sa prestation par des experts. Entendre et assimiler les critiques de son coach. Si un premier rendez-vous national n’est jamais anodin pour un combattant, nul doute que celui-ci restera gravé dans la mémoire de Logan Licquorice pour quelques années. « Depuis mon arrivée au centre Thiêu Lâm en début de saison dernière, j’ai vu mon niveau monter en flèche… Cette fois, je me sentais simplement prêt, pose l’élève de David Basset. Mon état d’esprit restait simple : en cas de défaite, je m’étais dit que je reviendrais plus fort l’an prochain. Cela ne m’a évidemment pas empêché de stresser mais, une fois sur les tapis, je me sentais seul au monde. » Conquérant dans les intentions, mature et déjà projeté vers la saison prochaine… voilà un jeune minime à l’image du centre Thiêu Lâm tout entier, dont huit jeunes participaient à leur premier championnat de France. « Ce renouvellement de compétiteurs ne peut que tirer nos arts martiaux vers le haut, salue Gaël Henry. En prime, nous observons de plus en plus de Vo Co Truyen. » Un point non négligeable, témoin de la popularité d’une pratique traditionnelle qui assure sa pérennité.

Un rendez-vous concentré

« Avec ce changement de format, pas de place aux incertitudes. Si l’on n’entre pas dans sa compétition à pleine intensité, la médaille d’or s’envole dès le premier tour. » Après quatre années passées à l’écart de la sphère compétitive, Nina Delagrange n’avait d’autre choix que de s’adapter au nouveau format du championnat de France technique. La différence ? Un premier tour déjà décisif puisque les deux meilleures notes allaient ensuite se disputer la médaille d’or, tandis que les deux suivantes concourraient pour le bronze. Et, force est de constater que ni le temps, ni la découverte, le jour J, de ce point de règlement, n’ont réellement eu de prise sur la sextuple championne de France technique. « Une fois l’effet de surprise passé, Nina a rapidement adapté ses passages, souligne son professeur Jean-François Douay. Résultat : dès le premier tour, elle a délaissé l’un de ses travaux au profit d’un quyen de l’école Thanh Long, initialement programmé pour sa finale. Un travail beaucoup plus exigeant physiquement et techniquement, mais il fallait maximiser ses chances de passage… C’est aussi cela, être une championne. » Un pari réussi et entériné par une médaille d’or en fin de journée. Seulement un début, à tout dire, pour la Rétaise de vingt-quatre ans, encore parée d’or à deux reprises le lendemain, lors des épreuves en armes et par équipes. Une jolie manière d’acter son retour, les yeux déjà rivés sur Angers, où se déroulera l’édition 2024.

Armée d’experts à Castelnau

Cap, une poignée de semaines plus tard, vers le sud-est, pour rejoindre le Centre National d’Entraînement de Castelnau-le-Lez, où se déroulait le second stage d’experts de la saison. L’opportunité de voir à l’œuvre l’ensemble du spectre martial de la discipline, des techniciens en herbe aux experts chevronnés, en passant par quelques combattants curieux et même une vingtaine d’enfants déjà passionnés. « Une réunion de famille en somme, sauf que nous étions cent-dix-sept, s’amuse Jacques Charprenet, avant d’aborder le contenu du stage. La pédagogie de Véronique Nguyen et Yvette Hô lors de leur prestation avec bâtons courts a particulièrement marqué les esprits, tout comme l’énergie de Johny Tancray lors de son atelier combat ou l’approche d’Éric Bauer dans le travail des hong quyen. Sans oublier, bien sûr, Jean-Marie Capobianco dans l’approche du combat, Marc Doury à travers les notions de souffle, de formes et de rythmes, Gilles Truong en bâtons longs et Huynh Hung Mai aux techniques de maniements des armes doubles… La diversité et la qualité des interventions ont fait de ces deux journées un week-end qui fera date. » Et le chargé de mission aux arts martiaux vietnamiens de joindre les actes à la parole, puisque deux nouveaux stages verront le jour la saison prochaine, organisés au Bouscat (Gironde) et à Templeuve-en-Pévèle (Nord). De quoi fêter le retour prochain au seuil symbolique des dix mille licenciés et aborder sereinement la coupe de France Thanh Long, qui clôturera, le 11 juin, une saison définitivement riche en événements.

Articles relatifs

30 Mai 2024 Une éclatante réussite à la coupe de france enfants de vovinam Découvrir
30 Mai 2024 Retour sur la coupe de france technique et combat AMVT Découvrir
15 Mai 2024 AMV, un stage des experts particulièrement inspirant Découvrir
28 Mar 2024 Une coupe régionale exemplaire Découvrir