Catégorie sélectionnée : FFK
Coupe de France Body Karaté et Journée de la Femme, une belle ambiance26 mars 2018
Body Karaté / FFK
Article - CDF Body et Journée Femme DB
Samedi 10 mars dernier, le gymnase Jean-Philippe Gatien de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) accueillait la coupe de France de Body Karaté, puis un stage « Journée de la Femme » dès le lendemain, dimanche 11 mars. Deux événements marqués par une ambiance exceptionnelle. Bilan. Coupe de France Body Karaté Si la participation restait à « domination féminine », confie Nicolas Boulassy, cadre fédéral, il est tout de même à noter son augmentation par rapport à la saison dernière, avec 162 participants, ainsi que dans les catégories masculines avec 43 garçons. © VINRECH 3D / FFK En individuel, on dénombrait 19 participants masculins, dont la majorité chez les Honneurs, contre 104 féminines, relativement bien réparties dans les 5 catégories qui étaient ouvertes. Du côté des équipes, la plus grande participation s’est faite en Open, « qui autorise toutes les combinaisons de catégories ». A noter également un « niveau technique en nette progression, avec plus d’esprit et de techniques de karaté, des chorégraphies spectaculaires, et une rage de vaincre perceptible ! » Concentration, détermination et bonne humeur étaient les maîtres mots de ce samedi, qui s’est déroulé dans une superbe ambiance, tant en tribunes que sur les tatamis. Des gradins qui étaient animés par la présence de fervents supporters de clubs, encourageant vivement les compétiteurs, et brandissant des pancartes de soutien. Par ailleurs, les compétiteurs et spectateurs ont pu assister à des démonstrations de kata. En individuel mais aussi par équipe avec bunkaï, le tout sous l’égide d’Yves Bardreau. Côté résultats, deux faits marquants. Mathieu Larue, vainqueur des deux dernières éditions s’est…
La formation Karaté santé a débuté26 mars 2018
Karaté Santé
© DR / FFK
La première partie de la formation karaté santé avait lieu entre les 16 et 18 mars dernier. Cette formation continue nationale a réuni 22 professeur autour du 1er Module « la pratique du karaté, quelle place pour la santé ? » © DR / FFK L’objectif d’une telle formation est de réfléchir et de se remettre en question, grâce à des apports tant théoriques que pratiques, sur les mouvements réalisés et le respect de la biomécanique du corps lors d’un cours de karaté. © DR / FFK Ce premier module a l’avantage pour les professeurs de labelliser leur club afin d’accueillir les pratiquants dans une pratique santé, en sécurisant les mouvements par des postures adaptées et adéquates, non traumatiques à terme. Outre la labellisation, cette formation est un avantage considérable pour les participants, car cela permet de développer et diversifier l’offre de la pratique dans leur(s) club(s). © DR / FFK Le second module se déroulera du 4 au 6 mai 2018, ce qui permettra aux professeurs de prendre du recul sur leur enseignement et d’ainsi pouvoir préparer un travail personnel en vue de ce second module. Au total, cette formation comprenant deux modules, aura une durée de 6 jours, soit 36h d’apprentissage.
La FFK soutient la campagne « EX ÆQUO »16 mars 2018
FFK
slide
Jeudi 15 mars, la Fédération Française de Karaté était conviée au Ministère des Sports, dans le cadre du lancement de la campagne « EX ÆQUO, parfois l’égalité est une victoire » qui vise à lutter contre les discriminations dans l’univers sportif. Cette campagne démarre aujourd’hui, et comprend la lutte contre l’homophobie, le racisme, le sexisme et la stigmatisation du handicap. Explications. Par l’intermédiaire de cette campagne, la Ministre des Sports, Laura Flessel n’entend pas « dénoncer » comme c’est souvent le cas, mais véritablement « promouvoir l’égalité […] promouvoir des valeurs de tolérances et d’ouverture. » Aux côtés d’onze ambassadeurs, grands noms du sport tricolore, la Ministre des Sports, tient à fédérer et faire passer un message positif autour de l’égalité et du vivre-ensemble. Issus de pratiques différentes, ces ambassadeurs sont : Antoine Griezmann, footballeur Marie-Amélie Le Fur, athlète Frédéric Michalak, rugbyman Sarah Ourahmoune, boxeuse Souleymane Cissokho, boxeur Laura Georges, footballeuse Florent Manaudou, handballeur, ex nageur Estelle Mossely, boxeuse Emmeline Ndongue, basketteuse Cyril Moré, escrimeur et skieur Ilyes El Bekkaoui, arbitre (tennis) Parmi ces ambassadeurs, trois étaient présentes pour le lancement de la campagne, ce jeudi au Ministère des Sports. Parmi elles, Sarah Ourahmoune qui confie avoir accepté ce rôle car trop souvent elle a entendu des remarques sexiste telles que « ce n’est pas pour toi, tu es maman ta place est à la maison ». Son souhait est « de porter haut le message de l’égalité et de la mixité. » Autre ambassadrice présente, Laura Georges, qui avec une sincérité déconcertante explique à son tour ne pas avoir accepté…