fbpx

Nouvelle rampe de lancement pour le karaté mix

Partagez cette page

Discipline en plein essor au sein de la Fédération Française de Karaté, le karaté mix ne compte pas s’arrêter là. Mohamed Messadaoui, responsable de la discipline nous en dit plus.

Discipline qui a désormais trouvé sa place dans le paysage fédéral, le karaté mix va connaître quelques nouveautés pour cette saison 2022-2023. Mohamed Messadaoui, responsable de la discipline depuis la saison dernière nous confie : « L’heure reste pour le moment à l’adaptation, ce qui ne nous empêche pas de nous projeter sur la suite, et notamment la création d’une catégorie élite. En haut de la pyramide, nous retrouverons la commission karaté mix. Personnellement, je superviserai le développement de la discipline, en apportant mon expérience des sports de contact au sein de la fédération. », lui qui est arrivé à la FFK en 2012 et qui connaît bien le potentiel de la discipline.

Un règlement plus précis

« D’emblée, il nous paraissait nécessaire de clarifier la lisibilité des décisions arbitrales et des sanctions ». Aux mots de Mohamed Messadaoui ont rapidement suivi les actes. Première résolution forte : affiner les critères de jugements par l’affichage des points — un, deux, ou trois — à chaque fin de manche. Éclaircir les décisions, c’est aussi instaurer une échelle de sanctions en fonction de l’incidence des fautes. « Un, puis deux points peuvent désormais être retirés en cas de pénalité. La perte de la reprise par six points à zéro peut même intervenir en cas de répétition de fautes. Un règlement flou entraîne des blessures évitables, c’est aussi notre responsabilité. » Deux décisions majeures, accompagnées de l’ajout d’une catégorie masculine des -57kg, et de la limitation de la catégorie vétérans à l’âge quarante-cinq ans, au-delà desquels les combattants devront s’engager en light. La décision majeure, elle, concerne les percussions, désormais également autorisées lorsque les deux combattants se trouvent au sol, « une manière de favoriser le spectacle. »

Accélérer la formation arbitrale

Partie prenante du projet, le corps arbitral sera l’objet d’un stage national organisé le 20 novembre prochain et mené par Jérôme Charles, très engagé dans le karaté mix depuis sa création. « Notre projet compte d’abord s’appuyer sur un état des lieux de l’arbitrage. D’abord par l’organisation d’un examen national, puis par leur évaluation lors de chaque compétition », confie Mohamed Messadaoui. Un travail de fond mené sur la formation donc, accompagné d’une réelle volonté de consolider le groupe d’arbitrage, composé de trente-cinq personnes.

Un triptyque Coupe-Open-Championnat

Côté compétition, le karaté mix s’appuiera cette année une nouvelle fois sur le triptyque Coupe-Open-Championnat. Un choix de stabilité assumé par Mohamed Messadaoui. « La base dont nous disposons est très intéressante. Pour autant, il nous faut la consolider par un investissement humain qui porte déjà ses fruits. Un investissement également financier, avec l’acquisition de deux nouvelles cages dédiées aux compétitions favorisant davantage de spectacle et de variété technique. Les trois coups sont frappés.

Un stage de lancement

Pour lancer la saison de la meilleure des manières, un stage national gratuit aura lieu le 20 novembre à l’Insitut Naitonal du Judo, animé par l’expert fédéral Jérôme Charles. Découvrez les informations ci-dessous.

 

Articles relatifs

23 Nov 2022 Le karaté mix, « une discipline qui plaît » Découvrir
15 Nov 2022 Un stage de Karaté Mix avec GregMMA ! Découvrir
01 Juin 2022 Open de France karaté mix : le rendez-vous est pris Découvrir
09 Juil 2021 Karaté mix : le sens de la progression Découvrir