fbpx

Le Body Karaté se mobilise contre le cancer du sein

Partagez cette page

Grande cause de ce mois d’octobre, la lutte contre le cancer du sein est mise en lumière depuis quatre ans par Anne-Marie Benharoun, Présidente du club Body K & Co à Bosroumois (Eure). Elle-même touchée par cette maladie, cette femme extraordinaire de dynamisme et de générosité organise cette année la quatrième édition du Bosrou’mois Rose. Une initiative dont l’ampleur croît chaque année.

Tout a commencé en 2017. Présidente du club Body K & Co, Anne-Marie Benharoun est alors en rémission d’un cancer du sein. « Ce qui m’a fait tenir ? Ma famille, mes filles et pouvoir m’évader dans la pratique du sport et du Body Karaté. » Une épreuve qui constituera le point de départ de sa volonté de mobiliser les énergies pour cette cause. Outre l’ouverture de son club – qui compte entre 60 et 70 licenciés – aux personnes souffrantes, cette dernière décide alors de lancer la première édition du Bosrou’Mois Rose au printemps 2017. « L’idée était de proposer des événements tout au long du mois : activités sportives, soins, ateliers culturels ou plastiques afin de récolter de l’argent. » Une édition qui, pour sa première, connaîtra un bel écho local, notamment au sein de cette commune (Bosroumois) qui compte 3500 habitants.

« Quand on lance un mouvement, tout le monde suit ! »

Un premier succès d’estime qui motive Anne-Marie Benharoun, si besoin était, à vouloir pérenniser et vouloir faire grandir cet évènement. Comment ? En utilisant les réseaux sociaux comme caisse de résonance, et en mobilisant la communauté du body karaté. Concrètement, cela s’est traduit par la création d’une page Facebook qui compte près de 800 abonnés. Mais aussi, en 2019, par une animation intitulée Mara’téton : vingt-quatre heures de sport non-stop, une quarantaine d’activités proposées par près de trente-trois professeurs, dont Laurence Belrhiti, professeure dans cinq salles à Strasbourg. « Lorsqu’Anne-Marie m’a sollicitée, je n’ai pas hésité une seconde. En effet, je me sens vraiment concernée par toutes les causes touchant les femmes, aussi bien les maladies que les violences. Je suis donc venue participer au Mara’téton avec beaucoup de plaisir. C’est d’ailleurs une des forces du body karaté, lance celle qui est représentante nationale de la discipline depuis une dizaine d’années. Quand quelqu’un lance un mouvement, tout le monde suit ! D’ailleurs cette semaine, dans tous mes clubs, je sais que de nombreuses pratiquantes viendront avec un tee-shirt rose. L’idée étant de faire un montage et de le relayer sur les comptes Instagram et Facebook officiels (@bodykarate_ffk et Body Karaté FFK), qui jouent un rôle fondamental dans la mobilisation. »

45 000€ récoltés

Une mobilisation qui dépasse désormais le seul cadre du body karaté puisque l’initiative d’Anne-Marie Benharoun a attiré de nombreuses institutions. « Depuis maintenant plusieurs années, la ligue contre le cancer de Seine-Maritime, l’association Emma (qui organise des dépistages), le centre Henri-Becquerel et le centre hospitalier intercommunal d’Elbeuf Louviers Val-de-Reuil sont associés au Bosrou’mois Rose. » Des institutions auxquelles est reversée l’intégralité des dons récoltés dans ce cadre, soit 45 000€ depuis 2017, dont 22 000€ en 2019 ! Des sommes qui ont permis de « l’aide aux familles, de la décoration de chambre ambulatoire, l’achat de tablettes interactives au-dessus des lits ou de casques de réalité virtuelle », énumère l’infatigable et toujours souriante Anne-Marie.

Un cours dédié à la lutte contre le cancer du sein

Et cette année ? En raison des mesures sanitaires, l’habituel village associatif n’a pu être organisé. Pas de quoi brider pour autant l’imagination de cette dernière, qui a organisé dans son village un parcours sportif, entre marche, marche nordique, randonnée, vélo et course à pied… en partant de chez soi ! « Il y a eu 330 participants, du 1er au 4 octobre, lance la présidente de Body K & Co. On va également se déplacer pour des démonstrations sur les marchés locaux et artisanaux. Cette semaine, nous serons également à l’hôpital d’Elbeuf. Nous avons également créé une boutique avec des objets fabriqués en partie par les membres du club : porte-clés, marque-page, cartes, etc. Enfin, nous comptons aussi sur la communauté body karaté et karaté pour se mobiliser et organiser des événements dans leurs clubs. Car avec l’annulation de plusieurs événements caritatifs, les institutions que nous soutenons ont connu moins de dons. Il faut donc plus que jamais se mobiliser ! »

Un souhait que la Fédération va bien évidemment soutenir, comme le souligne Nicolas Boulassy (Référent National body karaté). « Cette discipline connaît une très grosse pratique féminine (autour des 95%) et familiale, dont les bienfaits sont incontestables en particulier au niveau de la santé. Dans le cadre d’Octobre Rose, nous allons donc relayer cette belle initiative d’Anne-Marie Benharoun, en encourageant les clubs à organiser un cours (en présentiel ou en visio) dédié à la lutte contre le cancer du sein. Nous voulons d’ailleurs féliciter les clubs de body karaté pour leur dynamisme, et les invitons à communiquer activement sur leurs actions. »
Un appui, qui, n’en doutons pas, accentuera la formidable volonté d’Annie-Marie Benharoun et le Body K & Co dans sa mobilisation incessante contre le cancer du sein.

Thomas Rouquette / Sen No Sen
Photos D.R.

Articles relatifs

21 Oct 2020 Le krav-maga mosellan va de l’avant Découvrir
19 Oct 2020 Open Adidas, combattre enfin ! Découvrir
15 Oct 2020 Open Adidas 2020 : place à la compétition Découvrir
08 Oct 2020 Décès de Christian Bouzrar Découvrir