fbpx

Championnats de France cadets : feu d’artifice à Lormont

Partagez cette page

Les meilleurs moins de quinze ans du pays n’ont pas manqué leur rendez-vous national ce week-end, offrant un joli spectacle au public fourni de la Maison des Sports Les Iris de Lormont. Cap désormais sur les Championnats d’Europe qui se profilent mi-juin à Prague (République Tchèque).

Avec plus de trois-cent-cinquante athlètes à briguer les douze titres de Champion et Championne de France cadets mis en jeu en Gironde, c’est une édition remarquable de densité qui a rendu son verdict en ce week-end de Pâques. Deux jours qui ont également conforté l’encadrement national sur le niveau global des athlètes, au sortir de la première saison pleine depuis trois ans du fait de la crise sanitaire. « La qualité de l’engagement et la précision technique constatées sont de très bons signaux, qui prouvent que tout le monde a bien évolué en club durant cette période, souligne Franck Bisson, entraîneur national en charge des jeunes. Cela nous permet de nous projeter rapidement sur la phase internationale, avec ces Championnats d’Europe qui vont arriver très vite (du 17 au 19 juin, NDLR) et pour lesquels nous allons rassembler nos meilleurs cadets dès la fin de ce mois d’avril. Nous avons par ailleurs pu noter une véritable volonté de marquer un maximum de points à chaque combat. Bien sûr, les demi-finales et finales, et l’enjeu qui les accompagne, ont vu le jeu se resserrer, mais cette propension à l’offensive a fait plaisir à voir. »

70% de « récidivistes » pour quatre doublés

À la lecture du palmarès, rares sont finalement les médailles qui ont échappé aux combattants qui s’étaient au préalable illustrés lors des étapes intermédiaires que constituaient l’Open de France Noris et la Coupe de France. Sur les quarante-huit récompensés, trente-quatre s’invitaient ainsi a minima sur leur deuxième podium de la saison, pour un total de dix-huit triples médaillés, dont cinq minimes qui ont évolué dans les deux catégories d’âge. Mention spéciale chez les féminines pour Sydney Yvon (-54kg, KC Longuyonnais) et Silya Abdesselem (-60kg, Club Arlésien de Karaté), victorieuses sur ces Championnats de France comme lors de la Coupe de France cinq mois plus tôt. Elles étaient imitées par Tino Mathis (-52kg, Stade Poitevin karaté) et Adam Tadjer (+70kg, Karaté Élite Argenteuil) qui avaient déjà raflé la mise lors de l’Open de France d’octobre dernier et s’offraient deux triplés intimidants pour la concurrence. Le premier prenait au passage le meilleur en finale sur Landry Ferran (Impact Karaté 31), en or sur l’Open et la Coupe dans la catégorie inférieure des -47kg, tandis que le second remportait sa troisième finale consécutive contre Warren Nguende (Jeunes Karatékas de Meaux). « Ceux que nous attendions ont globalement confirmé, alors que les minimes qui sont parvenus à se placer ont pris date, notamment en vue des mondiaux d’octobre prochain qui pourraient concerner ceux qui débuteront d’ici là leurs années cadets », précise Franck Bisson. L’avenir est à eux.

Voir les résultats

Championnat de France Combats Cadets – Ind – Avril 2022 120 photos

Articles relatifs

11 Mai 2022 Championnats de France juniors : le couperet du jour J Découvrir
03 Mai 2022 « Au Bonheur des Dans », une première qui en appelle d’autres Découvrir
28 Avr 2022 Stage des experts japonais, le geste juste est précieux  Découvrir
12 Avr 2022 Championnats de France Combat Seniors 2022 : magnifique reprise ! Découvrir