Catégorie sélectionnée : Karaté
Tournoi Qualification JOJ – Bilan Jour 129 juin 2018
Haut Niveau
SLIDE_FRANCEKARATE_DIRECT_YOUNESSE_YOG2018
Pour cette première journée de compétition à Umag, les karatékas tricolores n’ont pas démérité mais aucun d’entre eux n’est parvenu à se qualifier pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) qui auront lieu à Buenos-Aires au mois d’octobre prochain. En s’inclinant toutes les deux au stade des demi-finales, Assia Oukhattou (-59kg) et Chaimae Zaoujal (+59kg) étaient toutes proches de l’objectif. En effet, seuls les finalistes de la journée validaient leur ticket pour l’Argentine. Malheureusement, les combattantes françaises sont passées à côté de leur demi-finale, la première contre l’Iranienne (1/4) et la seconde face à la Portoricaine (1/7), ne validant pas leur bonne prestation de la journée. Elles devront se remobiliser pour aller chercher la qualification. Chaime Zaoujal / Crédit : Xavier Servolle – FFK En effet, ce samedi, les compteurs seront remis à zéro et une nouvelle compétition débutera avec toujours la même ambition : se qualifier pour la finale dans sa catégorie et ainsi gagner sa place pour les JOJ. Il s’agira de la dernière chance pour tous ces karatékas. Sabrina Sidotmane (-53kg) était la première à se présenter sur les tatamis croates ce matin. Face à elle, Tania Barros (Portugal) qu’elle a l’habitude de croiser sur les compétitions nationales puisque la Portugaise est licenciée au AKDL Levallois 92. La karatéka tricolore, du Samourai 2000 – Le Mans, s’inclinait malheureusement d’entrée (0/6). Dans un tableau très relevé avec plusieurs médaillés mondiaux cadets et/ou juniors, Brahim El Beqqal (-61kg) n’est pas passé loin. Il démarrait bien contre le Britannique Thompson…
Stage d’été Karate avec J-P Lavorato29 juin 2018
lavorato-home
La Fédération Française de Karaté vous propose de suivre le stage d’été 2018 de Karate-do dirgé par Jean-Pierre Lavorato, expert fédéral 9e dan à la Teste de Buch du jeudi 26 au dimanche 29 juillet 2018 Salle Omnisport Etienne Turpin – Plaine Bonneval 33260 La Teste de Buch Ce stage est accessible à tous les grades à partir de cadets. Autorisation parentale pour les mineurs Présentation de la licence FFKDA – inscription 30 minutes avant le cours Horaires : Jeudi 26 : 19h00-21h00 Vendredi 27 : 19h00 – 21h00 Samedi 28 : 9h00 – 12h00 Dimanche 29 : 9h00 – 12h00 Tarif : Stage complet 120€ / 30€ par cours Jeudi ou Vendredi / 50€ par cours samedi ou Dimanche Contact : Nicole Celhay 06 63 00 21 19 / gerard.delbart@free.fr
A Umag, pour rêver d’Olympisme28 juin 2018
Haut-Niveau
SLIDE_FRANCEKARATE_YOG2018
Pour espérer fouler les tatamis argentins en octobre prochain et ainsi participer aux premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse pour le karaté, plus de 300 jeunes sont à Umag (Croatie) en cette fin de semaine. Le Tournoi de Qualification qui y est organisé est en effet la dernière occasion pour les athlètes du monde entier, nés entre le 1er janvier 2001 et le 29 juin 2002, de participer à ce grand rassemblement de la jeunesse olympique. « Nous allons participer à une compétition très relevée où plus de 80 nations seront alignées. Le format particulier de l’épreuve est également à prendre en compte. » prévient Nadir Benaissa. Effectivement ce Tournoi de Qualification se déroulera dans un format inédit puisqu’il ne s’agira pas d’une mais plutôt deux compétitions. Vendredi 29 juin, aura lieu le premier jour de compétition à la fin duquel, les deux finalistes de l’épreuve seront qualifiés pour Buenos Aires. Le lendemain, le samedi 30 juin, les compteurs seront remis à zéro et les deux meilleurs seront à leur tour qualifiés (les finalistes du vendredi, déjà qualifiés ne pourront pas participer à l’épreuve du samedi). Pour se préparer, la Direction Technique Nationale et les entraineurs ont mis en place deux stages, le premier du 12 au 14 Juin au CNE de Castelnau-le-lez et le second au CREPS de Chatenay-Malabry du 22 au 24 juin 2018. « Durant cette préparation nous avons souhaité mettre les athlètes au cœur du projet, de l’objectif … C’est très important pour eux comme pour nous. Lorsque…