Catégorie sélectionnée : Yoseikan Budo
Une coupe de France pour le Yoseikan Budo !12 janvier 2018
Yoseikan Budo
© Etienne Laurent / FFK
Pour sa toute première édition, la coupe de France de Yoseikan Budo se tiendra à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) les samedi 27 et dimanche 28 janvier. Ce sont plus de 200 compétiteurs qui sont attendus, dont certains issus de deux nouvelles catégories auparavant non-représentées au niveau national… Explications. © Etienne Laurent / FFK En constant développement, la discipline du Yoseikan Budo aura cette année, en plus de son traditionnel championnat de France, une nouvelle formule de compétition, à savoir une coupe de France. Un événement supplémentaire proposé par souci de lisibilité. « Sur le championnat de France, les compétiteurs peuvent s’inscrire en multi-ateliers, qui consiste en l’enchaînement de trois ateliers. Notre volonté était donc de mettre en place une manifestation qui se concentre uniquement sur les ateliers spécifiques. Ce sera désormais le cas par le biais de cette coupe de France. En ce sens cela sera plus lisible pour les compétiteurs, d’une part, mais aussi pour les accompagnants et spectateurs… » confie Kyoshi Mochizuki, référent national du Yoseikan Budo. Autre nouveauté cette année, la possibilité pour les pupilles et benjamins de participer à des compétitions nationales. « Notre développement actuel nous permet de mettre en place un événement supplémentaire et d’ouvrir nos compétitions à de plus jeunes pratiquants, il fallait donc en profiter. Par ailleurs, ces deux catégories devraient être bien représentées, au vu du nombre d’inscrits pour le moment ! » Si Kyoshi Mochizuki confie que les participants « seront majoritairement issus du sud de la France, il ajoute que, l’ensemble de l’hexagone devrait être représenté. Nous…
Des stagiaires émerveillés15 décembre 2017
Yoseikan Budo
© Etienne Laurent / FFK
Ils étaient 110, le dimanche 10 décembre dernier, à se rendre au gymnase de la Vanne de Montrouge (Hauts-de-Seine) dans le cadre du stage national de Yoseikan Budo. Animé par le fondateur de la discipline, Hiroo Mochizuki, 10e dan, et ses deux fils, Kyoshi et Mitchi Mochizuki, tous deux 5e dan, ce stage a rencontré un franc succès. Parmi les stagiaires, Luc Daussin de Villeneuve, professeur habitué des stages de la discipline, qui nous confie ses impressions. © Etienne Laurent / FFK Pour entamer ce stage, Kyoshi Mochizuki explique que l’échauffement consistait en la réalisation de techniques de clés. La suite du stage permettait alors d’étudier une partie du kata « ju no kata » et diverses mises en application, à travers des techniques de coups de poings, d’armes, de projections, avant de conclure la journée par du travail de contrôle au sol. Luc Daussin de Villeneuve, pratiquant depuis 42 ans, professeur depuis 30 ans et habitué des rendez-vous du Yoseikan Budo partage son ressenti à l’issue du stage. Comment s’est déroulé ce stage ? Luc Daussin de Villeneuve : « Comme toujours, ce stage s’est très bien passé ! Ce qui est super c’est que nous avons démarré par des techniques de clés, ce qui permet aux néophytes ou débutants de comprendre les variantes du Yoseikan Budo. Nous avons d’abord étudié ces clés à mains nues, avant de les décliner avec armes, afin que chacun comprenne qu’un seul et même mouvement peut avoir une multitude d’applications.  Ensuite nous avons étudié le kata ’ju no kata’.…
6 médailles mondiales en Yoseikan Budo pour la France26 octobre 2017
copyright : DR
Le week-end dernier se déroulaient les dixièmes championnats du Monde de l’histoire du Yoseikan Budo. Pour cette édition historique, la Fédération Mondiale avait souhaité organiser l’épreuve pour la première fois sur le continent africain, en l’occurrence à Tunis (Tunisie). Avec 10 nations représentées, et plus de 60 participants au total, dont 10 français, ce championnat du Monde a été à la hauteur des attentes des instances internationales. copyright : DR « Nous avons assisté à une belle compétition avec des organisateurs qui ont très bien reçu l’ensemble des délégations durant ces deux jours de compétition. Je tiens vraiment à remercier toute l’équipe tunisienne pour la mise en place de cette édition 2017. Cette première sur le sol africain avait pour objectif de faciliter l’engagement des pays d’Afrique du Nord avec une certaine réussite puisque la Tunisie, le Maroc et l’Algérie avaient des participants. Ces nations se sont d’ailleurs bien défendues et ont élevé le niveau global de la compétition. A priori, la Fédération Mondiale souhaite établir une alternance entre l’Europe et l’Afrique dans l’accueil de ces championnats du Monde dans les années à venir. Le Canada et les USA pourraient également faire leur retour prochainement. » expliquait Kyoshi Mochizuki (Responsable de la délégation française et membre de la commission d’arbitrage) à l’issue de la compétition. « Sur le plan de l’arbitrage, il faut souligner que Raphaele Jeannet a obtenu la validation de son titre d’arbitre internationale (licence B). » précise M.Mochizuki. Nordine Boumahammed (responsable Français de l’arbitrage et membre de…