Pluie de médailles françaises pour le Yoseikan Budo !
Yoseikan Budo

Pluie de médailles françaises pour le Yoseikan Budo !

15 décembre 2016 - Competitons / Yoseikan Budo

C’est au nord-ouest de la capitale, à Levallois-Perret (92), que les 10 et 11 décembre derniers se tenait le Championnat International de Yoseikan Budo. Une compétition majeure, où plus de 110 athlètes se sont affrontés, parmi lesquels 60 tricolores.

© Etienne Laurent / FFKDA
© Etienne Laurent / FFKDA

La France, qui n’avait pas organisé de Championnat International de Yoseikan Budo depuis déjà plusieurs années avait à cœur de faire de cet événement une vraie réussite. C’est dans une « très bonne ambiance, avec un réel esprit familial, que s’est déroulé l’ensemble de la compétition« , confie Kyoshi Mochizuki, coordonnateur national du Yoseikan Budo. « Du fait que nous soyons une petite discipline, tout le monde se connaît. Cette chaleur et convivialité se sont d’ailleurs ressenties dans la cohésion des arbitres italiens, français et suisses ce qui est appréciable !  »

Se déroulant sur deux jours, cette manifestation débutait le samedi avec la catégorie seniors Multi-Disciplines, uniquement ouverte aux sélections nationales. Si tout au long de la compétition la France était représentée par quelques 60 athlètes, seulement 13 étaient issus de la délégation officielle et participaient donc à cet atelier. Parmi les 8 catégories ouvertes, les français repartent avec trois titres (Loic Jussier -65kg ; Eddy Odules -75kg ; Dilan Coulon -85kg) et deux médailles d’argent (Nawel Boumahammed -62kg ; Rodolphe Hennegrave -80kg).

Des Juniors aux dents longues

A partir de 17h, le relai était pris par les juniors, qui concouraient dans les ateliers Sude Jiaï B, Emono Jiaï B et Sude Iandoli. Ouverts sans sélection, ces derniers ont encore permis aux tricolores de remporter plusieurs médailles. Ainsi, en Sude Jiaï B, Antoine Gaudriot et Antony Devos, tous deux alignés en -60kg, terminent respectivement sur la première et seconde marche du podium. Cette dernière a également été foulée par Hugo Lecomte (-65kg), Louis Marichi (-75kg) et Romain Ricault (-80kg), tandis que Brandon Delavier (-65kg) et Arthur Floret (-70kg) décrochent le bronze.

En Emono Jiaï B, 6 catégories étaient ouvertes, avec pour chacune d’elle au moins un représentant tricolore engagé. Franc succès, les français repartent avec 6 titres (Axelle Humez -62kg, Antoine Gaudriot -60kg, Brandon Delavier -65kg, Arthur Floret -70kg, Louis Marichi -75kg et Romain Ricault -85kg), et 2 médailles de bronze (Anthony Devos -60kg et Hugo Lecomte -65kg).

Enfin, pour conclure la journée et la chasse aux médailles des juniors, Bryan Fakame remporte l’or dans l’épreuve Kata.

La faim de médailles des seniors

Cette journée du samedi aura également été de bon augure pour les seniors, qui, outre les médailles remportées en Multi-Disciplines, ont performé en Sude Jiaï A. Roman Molodij (-65kg) et Gorka Perez Ihidoy (-70kg) montent ainsi sur la première marche de leur podium respectif.

Le lendemain, dimanche 11 décembre, la compétition était alors dédiée aux seniors. En Sude Jiaï B, dans 6 catégories, les tricolores remportent 15 médailles dont 5 titres ! Zoé Bradant (+72kg), Dylan Delavier (-60kg), Jimmy Juszcak (-70kg), Mylan Lauria (-80kg) et Stéphane Laumont (-85kg) remportent tous l’or. Arrivent sur la seconde marche du podium, Margaux Delacherie (+72kg), Florian Devos (-60kg) Sofiane Chiha (-65kg), Bandaul Chuop (-70kg), Moktar Chebra (-80kg) et Morad Belbagra (-85kg), suivis par les bronzés Charles Limeirhinas (-60kg), Valentin Delanbre et Sefa Dursun, tous deux en -65kg, et Vincent Duret (-70kg).

En ce qui concerne l’atelier Emono Jiaï, là aussi les seniors avaient des cartes à jouer. En +72kg, les féminines Margaux Delacherie et Zoé Bradant inversent les rôles et terminent respectivement première et seconde de la catégorie. En -60kg, Dylan Delavier, Charles Lameirhinas et Sonyl Laine composent, dans cet ordre, le podium. Valentin Delambre (-65kg) s’impose face au tunisien Touati et décroche par la même occasion le métal doré. Chez les -70kg, encore un podium 100% français, avec les très belles performances d’Alexis Molon, Valentin Taverne et Alexandre Blanc, respectivement en or, argent et bronze. Si en -75kg, le titre est remporté par la Suisse, Jean-François Roulliaux et Gabriel Bapaume n’ont pas démérités et se classent respectivement second et troisième de leur catégorie.

Kevin Eloire, en -80kg, repart avec l’argent autour du cou, à l’instar de Morak Belbgra chez les -85kg, devancé par son homologue Stéphane Laumont. Enfin, en -90kg et +90kg, les podiums sont composés exclusivement de français, avec pour le premier Bilal Bendaghi, en or, et Jimmy Lepretre, en argent, et pour le second, Pascal Turolla et Georges Fumey, arrivés 1er et 2nd.

Et parce que cela ne suffisait pas, Nawelle Boumahammed et Margaux Delacherie se classent première et seconde en Kata seniors féminines.

« Les français ont réalisé une belle performance, explique K. Mochizuki. Lors du dernier championnat international, l’Italie nous avait dominés, et là la tendance s’est inversée. C’est vraiment intéressant de pouvoir observer tout cela, car même si les tricolores étaient nombreux, on a pu se rendre compte qu’au niveau des équipes nationales, le niveau reste très serré. »

Au total, les français repartent avec 26 médailles d’or, 21 médailles d’argent et 11 médailles de bronze !

Le prochain rendez-vous international du Yoseikan Budo sera les Championnats du Monde en Tunisie, les 21 et 22 octobre 2017. Au niveau national, rendez-vous dès les 15 et 16 avril à Albi (81), pour le Championnat de France de la discipline.

> Résultats
> Galerie photos