Catégorie sélectionnée : Toutes
La coupe et l’esprit7 juin 2018
Shorinji Kempo Seïgido Ryu
Credit photo : DR/ FFK
La coupe de France de Shorinji Kempo Seigido Ryu avait pris ses quartiers le 26 mai dernier à Gien, dans le Loiret, comme à son habitude. En maître de cérémonie, François-Xavier Albertini. Praticien shiatsu à la ville, celui qui est 7e dan l’enseigne depuis près de trente-cinq ans, avec une passion constante. « Cette compétition est organisée dans le Giennois depuis 2010 et depuis trois ans dans ce dojo où nous avons la chance d’avoir sept aires de combat, des tribunes de quelque cinq cents places… bref, un très bon outil pour faire de cette compétition un rendez-vous important de la saison », présente l’expert. Avec la volonté affirmée d’en faire d’abord un moment de partage sur un week-end, rythmé par un stage le samedi matin, la coupe de France l’après-midi et un autre stage le dimanche matin. « La compétition nous sert à montrer la discipline au public, en retour aussi au soutien des acteurs locaux, présents ou qui nous aident avec la mise à disposition des infrastructures et des aides logistiques. » Credit photo : DR/ FFK Ils étaient ainsi cent vingt à fouler les tatamis du complexe loirétain. Soit la moyenne lors des trois rassemblements annuels, le dernier se déroulant systématiquement à Gien, après ceux d’Alès et d’Angoulême cette saison, et avant ceux de Paris et de Seine-et-Marne, déjà calés pour 2018-2019. « Nous maintenons ces rendez-vous, avec une typologie de pratiquants qui évolue, explique François-Xavier Albertini. Par exemple, depuis quelques mois, j’ai des sexagénaires. Je ne…
Vidéo – Les cadets font le show !7 juin 2018
Karaté
SLIDE_VIDEO_YOUTUBE_CADETS
Découvrez un condensé vidéo des meilleurs moments des championnats de France de Karaté Combats Cadets qui se déroulaient au Grand-Dôme de Villebon-sur-Yvette, le dimanche 27 mai dernier.
Après Sofia, Umag dans le viseur6 juin 2018
Haut Niveau
SLIDE_RABIEHOULLICH
La Direction Technique Nationale avait fait le choix d’emmener 12 karatékas lors de cette “Karate 1 – Youth League” qui se tenait le week-end dernier à Sofia (Bulgarie). « Le niveau était digne d’un championnat du Monde avec plus de 70 pays représentés et parfois, dans certaines catégories, deux athlètes d’un même pays. Hormis l’Égypte, toutes les grandes nations avaient répondu présents. » explique Nadir Benaissa. La France récolte deux médailles par l’intermédiaire de Rabie Houllich (Cadet +70kg) et Younesse Salmi (Junior -68kg). « Le bilan est très contrasté pour nous entre ceux, au nombre de deux, qui vont en finale et réalisent un parcours complet, ceux qui s’arrêtent en quart ou huitième de finale et qui perdent donc à des moments où la compétition se complique, et les autres qui s’inclinent trop rapidement à cause de l’enjeu et/ou du manque d’expérience internationale. Nous ne sommes pas inquiets, mais il faudra bien se préparer avant le Tournoi de qualification à Umag (29 et 30 juin) qui offrira les derniers sésames pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (6 au 18 octobre 2018). » Assia Oukhattou, qui était seconde à la « standing » et donc potentiellement qualifiée directement pour les JOJ devait assurée sa place à Sofia en gagnant quelques combats. Éliminée au premier tour, la vice-championne d’Europe voit la Japonaise Kokoro (classement en -59kg) lui passer devant au classement sur le fil.  Rageant. Tout est donc à refaire pour la karatéka tricolore qui devra passer par le Tournoi de…