Catégorie sélectionnée : Wushu / Arts martiaux Chinois
Evreux accueillait les compétitions nationales du Wushu23 mars 2018
Wushu
© Denis Boulanger / FFK
Les 17 et 18 mars, Evreux était le théâtre du championnat de France de Taolu moderne et de la coupe de France de Taolu traditionnel. Un week-end lors duquel minimes, cadets, juniors, seniors et vétérans se sont confrontés dans 5 disciplines différentes. Bilan. © Denis Boulanger / FFK Un championnat de France Taolu moderne et une coupe de France de Taolu traditionnel… Quelle différence demanderont certains ? Xavier Guichard, responsable des Disciplines Associées au sein de la FFK explique que « le taolu moderne est représenté en championnat du Monde. Il s’agit d’une forme plus sportive issue du traditionnel, pour laquelle il y a des qualifications de sportifs de Haut Niveau, à l’inverse du taolu traditionnel. En effet, pour ce dernier il s’agit plus d’un art martial, où il y a un esprit et une philosophie inhérente. Le taolu traditionnel est bien plus diversifié en termes de styles et permet l’expression de toute les facettes de la pratique, avec une exigence technique martiale. »  La réunion de ces deux compétitions sur un même week-end était donc logique, puisqu’il s’agit d’une seule et même discipline, scindée en deux grandes familles. Ainsi, et malgré le retour de la neige ces 17 et 18 mars, ce sont 240 compétiteurs, issus de 13 régions, qui se sont rendus à la salle omnisports d’Evreux, afin de tenter de décrocher le précieux métal doré sous le regard des entraîneurs nationaux, Léo Benouaich, Lin Hou ainsi que Xiaofen Fang conseillère auprès de la Direction technique nationale. Les catégories minimes, cadets…
A la rencontre de Dai Bui Huu19 janvier 2018
Wushu
© DR / FFK
Cette semaine, la FFK vous propose d’aller à la rencontre de Dai Bui Huu, Responsable du développement des publics enfants, femmes et du handicap au sein de la Commission Nationale Wushu. © DR / FFK C’est à l’âge de 7 ans que Dai découvre le Wushu et entame sa pratique. « Comme beaucoup d’autres j’aimais beaucoup Bruce Lee, explique-t-il, et ma ville, Villefontaine, proposait des cours de Kung Fu Wushu j’ai donc essayé ! » Multipliant les pratiques, Dai s’accomplissait alors au travers du judo, taekwondo et du Wushu. Sa passion pour cette dernière discipline ? Il confie qu’elle est née « de tout ce que représente le Wushu, tant au niveau sportif que la philosophie qu’elle véhicule. J’aime le Taolu et le combat, la relation du maître à l’élève, l’esprit de cet art martial… » Intéressé par le sanda, l’expression combat des Arts Martiaux Chinois, Dai se lance dans le parcours des compétitions. « J’ai fait beaucoup de compétitions au niveau national, lors desquelles j’ai plusieurs fois décroché l’argent ou le bronze. » Lorsqu’il raccroche les gants, il s’oriente alors vers l’arbitrage, un moyen de garder un lien avec ce milieu. Si aujourd’hui Dai n’officie plus, « par manque de temps », il s’était tout de même élevé au niveau d’arbitre national. © DR / FFK Actuellement 4e duan, Dai est également professeur au sein du Xue Xiao Kung Fu (Isère), club dont il est le président. « La particularité de mon club, est que nous accueillons beaucoup de féminines ! Pourtant cela s’est fait naturellement, car je pense que le…
Bilan du championnat régional Grand Est16 janvier 2018
Wushu
© DR
Dimanche 7 janvier dernier, la Ligue Régionale Grand Est de Karaté organisait sa toute première compétition depuis sa création, à savoir le championnat régional de Wushu. Un événement festif, lors duquel près de cent compétiteurs étaient présents. © DR C’est au centre des sports Bernard Guy de Pont-à-Mousson (Meurthe et Moselle) que les pratiquants de Wushu avaient rendez-vous dès 8h le dimanche 7 janvier. Emmenés par Jean-Luc Haas, président de la Ligue Régionale Grand Est, les bénévoles mobilisés ont indéniablement contribué à la réussite de cette grande fête des arts martiaux chinois. © DR Pour rappel, ce championnat régional de Wushu, à l’instar des autres, est qualificatif pour le championnat de France et la coupe de France de la discipline. Les compétiteurs, âgés de 6 à 46 ans, étaient divisés en trois sous disciplines, à savoir le sanda (boxe pieds-poings et projection avec recherche du KO), le qingda (boxe pieds-poings et projection sans recherche du KO) et le taolu (enchaînements codifiés d’attaques et de défenses contre des adversaires imaginaires). Grande réussite, cette compétition a vu de nombreux clubs issus des trois anciennes régions faire le déplacement, et démontre ainsi la bonne adaptation du monde sportif du karaté et des disciplines associées au nouveau découpage administratif territorial. Ce week-end, placé sous le signe du Wushu, augure de nombreuses autres actions pour le développement des arts martiau, résolument tournées vers les pratiquants. Photos et Résultats sont à retrouver sur le site de la Ligue Régionale Grand Est