Catégorie sélectionnée : Toutes
Adieu Roger Le Gouill8 décembre 2017
FFK
© Denis Boulanger / FFK
© Denis Boulanger / FFK C’est avec une grande émotion que la FFK a appris le décès de M. Roger Le Gouill, survenu mercredi 29 novembre dernier, à l’âge de 85 ans. Figure du karaté tricolore, M. Le Gouill avait participé activement au développement de cet art martial, en occupant plusieurs postes, tant au niveau départemental que national. Président fondateur du Comité Départemental du Val d’Oise de Karaté, Roger Le Gouill fut à sa tête durant 24 années, entre 1972 et 1996. Il avait également été vice-président de la FFK durant 12 ans, et occupé la même fonction au niveau de la Ligue Régionale Ile de France. En 1981 il était élu au Conseil d’Administration de la fédération, poste qu’il avait quitté en 2000. Lui qui dans sa vie professionnelle était cadre aux douanes, avait fait de sa passion pour le karaté le moteur de sa vie. « Il ne se passait pas un week-end sans qu’il ne soit à un événement de karaté, confie l’une de ses filles, il consacrait la plupart de son temps libre pour cette passion. » Roger Le Gouill avait décroché sa ceinture noire 1e dan en 1969, et était devenu expert fédéral en 2008, en obtenant alors son 6e dan. Détenteur du BEES 1er degré, il comptait parmi les premiers professeurs du club de l’A.A.S.S. Karaté Sarcelles (Val d’Oise). Un personnage atypique, comme aime à le qualifier certains, d’une honnêteté sans faille. « C’était un homme de convictions, très droit, et qui enseignait le respect, le dépassement…
18 sélectionnés pour l’Open Paris Karaté7 décembre 2017
Haut niveau
SLIDE_FRANCEKARATE
La Direction Technique Nationale de la Fédération Française de Karaté (FFK) a dévoilé ce jeudi la liste des athlètes inscrits avec l’équipe de France pour l’édition 2018 de l’Open Paris Karaté – Premier League,  qui se tiendra du vendredi 26 au dimanche 28 janvier à Coubertin. Lors de cette première phase d’enregistrement réservée aux fédérations nationales, le staff français pouvait sélectionner les athlètes figurant dans le TOP 50 au Ranking WKF (à la date du 27/11/2017). Selon ce critère principal, la DTN a ainsi enregistré 18 athlètes qui représenteront l’équipe de France lors de cette épreuve internationale à domicile. Yann Baillon et son staff font ainsi confiance aux karatékas qui ont remporté des médailles ces dernières années sur le plan international, et aux jeunes comme Léa Avazeri, Nancy Garcia ou encore Mehdi Filali, tous membres du « Pôle France – Karaté 2020 » depuis septembre. D’autre part, dans le cadre de ce nouveau système d’inscription en trois phases : Sophia Bouderbane (-50kg ), Sofiane Agoudjil (-60kg) et Salim Bendiab (+84kg) ont également été inscrits avec le groupe de l’équipe de France, mais ils tireront avec leur club. Explications. « Ce sont des éléments sur lesquels on compte au niveau de l’équipe de France et qui doivent participer à cette compétition. Ils s’entraînent au quotidien avec leur professeur de club, tout en étant présents sur les regroupements nationaux. Il nous semble donc logique de poursuivre cette démarche et de leur montrer qu’ils font partie du projet global, même si ils ne sont pas membres du…
Jeunes : l’heure de la reconstruction technique7 décembre 2017
Haut niveau
© Denis Boulanger / FFK
Alexandre Biamonti, entraîneur national jeune, dresse le bilan de la Coupe de France de Karaté Cadets/Juniors qui se tenait le week-end dernier à Orléans. Une coupe qui a permis un rassemblement des entraîneurs de Ligue « dont l’objectif est d’impulser un travail technique basé sur notre savoir-faire français » explique Yann Baillon, le directeur des équipe de France. A.Biamonti : « Beaucoup de surprises ! » « Sur le dernier Championnat du Monde à Tenerife, dans les catégories cadets/juniors, nous avons constaté un déficit technique de nos combattants. Ils ont une palette plus large que certaines nations fortes, comme l’Egypte, le Japon ou l’Iran, mais toutes ces techniques ne sont pas bien maîtrisées au contraire des trois pays cités. Eux utilisent deux ou trois techniques, pas plus, qu’ils exploitent à la perfection, ce qui leur permet de faire la différence » explique Alexandre Biamonti, coach de l’équipe nationale jeune, avant d’ajouter : « En France, nos jeunes karatékas peuvent gagner s’ils sont motivés, agressifs, physiques et tactiques. C’est ce qui s’est produit ce week-end à Orléans. On a assisté à quelques confirmations mais aussi beaucoup de surprises. » © Denis Boulanger / FFK Au rayon confirmation, chez les cadets, les deux lourds masculins sont au rendez-vous. Rabie Houllich (+70kg) et Hugo Heim (-70kg) « font le job. Je citerais également Anthony François qui était avec nous à Tenerife. Il est monté en -70kg et s’incline en finale face à Hugo. Ils enchaînent les « Monde » et un résultat national.…