Catégorie sélectionnée : Toutes
Jeunes Arbitres kata, «un très bon niveau !»26 avril 2017
Arbitrage
© Christophe Mazet
Si le samedi 22 avril, au Palais des Sports Pierre Ratte de Saint Quentin (Aisne), avait lieu la coupe de France Kata pupilles/benjamins, un autre événement se jouait en marge, à savoir le concours national des Jeunes Arbitres Kata. © Christophe Mazet Au nombre de 26, les participants à ce concours étaient scindés en deux groupes, d’une part les honneurs (14-16 ans) et d’autre part les élites (17-18 ans). Un effectif qui a « doublé par rapport à l’année dernière pour les katas », confie Bruno Verfaillie, responsable de la Commission Nationale d’Arbitrage (CNA). Si « quasiment toutes les ligues étaient représentées », B. Verfaillie explique cette progression du taux de participation par « la prise de conscience dans les ligues du travail autour des jeunes, et par l’engouement plus important de ces derniers pour l’arbitrage. » A l’instar de l’édition précédente, ce concours stipule que les jeunes arbitres soient assignés sur l’ensemble des postes d’arbitrage. « On les positionne aux tables, sur l’ordinateur, au report manuscrit des résultats, mais aussi à l’appel des compétiteurs, sur les chaises pour juger etc…, l’idée est de les examiner et de voir comment ils se comportent sur l’ensemble des fonctions. » © Christophe Mazet Cette partie dite pratique, est complétée par deux autres temps forts, sous l’égide de David Chereau et Denis de Ranieri. Par le biais de projections vidéos, les jeunes concourants doivent ainsi « reconnaître des signes particuliers, réaliser des parcours etc… » A l’issu de cet atelier, d’une durée de 45 minutes, une évaluation théorique est mise en place, afin…
Bilan des France AMVT26 avril 2017
Arts Martiaux Vietnamiens
© Didier Coricelli / FFKDA
Samedi 1er et dimanche 2 avril, la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées organisait le championnat de France des Arts Martiaux Vietnamiens Traditionnels à Ceyrat (Puy-de-Dôme), au cœur de l’Auvergne. © Didier Coricelli / FFKDA Pour accéder à cette compétition, un parcours de sélection était à réaliser. Les cadets, juniors, seniors et vétérans, qualifiés en zones, avaient ainsi un second rendez-vous qualificatif avant d’espérer atteindre les championnats de France. Cette ultime étape de sélection était scindée en deux zones, nord et sud. A l’issue de ces étapes qualificatives, les sélectionnés avaient donc rendez-vous pour le championnat de France AMVT, à Ceyrat (Puy-de-Dôme). Ce championnat, organisé par MM. Jacques Charprenet, chargée de mission des AMV, Bruno Orban, responsable national de l’organisation des compétitions, Edward Tabet, responsable national de l’Arbitrage et Jean Marc Rigolet, responsable national de la Logistique, et avec le soutien de la zone interdépartementale d’Auvergne, était établi sur deux jours. Samedi 1er avril, les quelques 119 compétiteurs de la journée ont pu se confronter en technique par équipe, mais aussi dans les épreuves quyen en individuel et song luyen, avant de laisser place aux prestations avec armes courtes et longues. Les spectateurs présents pour soutenir leurs athlètes ont ainsi pu assister à des « chorégraphies  explosives et époustouflantes, réalisées par des compétiteurs faisant preuve d’une grande dextérité » expose Jacques Charprenet. Le lendemain, place était faite aux combattants, au nombre de 110, qui ont « enflammés la salle par leur tonicité et détermination » Là encore le public, nombreux, a mis une…
Coupe de France de Kali Eskrima25 avril 2017
Kali Eskrima
© Denis Boulanger / FFKDA
Le samedi 24 juin prochain, la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées organise la coupe de France de Kali Eskrima. Cette année, la compétition aura lieu dans la capitale, dans le célèbre Institut National du Judo. © Denis Boulanger / FFKDA Si pour cette nouvelle édition, la coupe de France de Kali Eskrima s’installe dans la capitale, le format a été repensé, afin de satisfaire chaque compétiteur, issus des quatre coins de la France. En effet, afin que ceux qui se déplacent, parfois de loin, soient tous satisfaits, un système de poule sera mis en place. En ce sens, chaque athlète présent est assuré de réaliser au minimum 3 combats, avant de passer à un système d’élimination directe. « Le fait que la coupe de France de Kali Eskrima ait lieu à Paris est très important, expose Didier Garcia, interlocuteur fédéral, car la majorité des clubs de la discipline sont sur la capitale, ce qui assure un taux de participation plus conséquent. » Fin janvier, un nouveau règlement a également été mis en place. Adaptable à l’ensemble des compétitions de la discipline, du département au national en passant par les régions, ce règlement est, à ce jour, « neutre et calqué sur celui du karaté, car le Kali Eskrima débute » explique Didier Garcia. Parmi les éléments clés que contient ce nouveau règlement, on trouve la possibilité de puiser dans le vivier arbitral d’autres disciplines. Si un stage d’initiation à la compétition et à l’arbitrage aura lieu le 29 avril dans la ligue…