Catégorie sélectionnée : Karaté
Experts Japonais : « le karaté rassemble »28 avril 2017
Karaté
© Denis Boulanger / FFKDA
Les 22 et 23 avril derniers, la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées organisait le désormais incontournable Stage National des Experts Japonais. Réunis au Centre National d’Entrainement de Castelnau-le-Lez (Hérault), les stagiaires étaient au nombre de 176 ! © Denis Boulanger / FFKDA Animé par 11 experts, tous issus d’écoles et styles différents, ce stage est important car « les animateurs sont japonais, et le karaté vient du Japon, explique Claudio Pettinella, Directeur Technique National Adjoint, ce qui permet de préserver la tradition ! » Les stagiaires, de tous niveaux, représentaient toutes les générations. Une observation que C. Pettinella explique du fait que « le karaté est art martial qui rassemble ». C’est dans une ambiance conviviale, bien que sérieuse, que s’est déroulée cette manifestation. Les experts « toujours aussi accessibles, restaient jusqu’à la fin de la journée, même si leur intervention était terminée », preuve de l’excellente ambiance qui régnait. Galerie Photos Pour retrouver le bilan détaillé et la vidéo du stage national des Experts Japonais, rendez-vous sur Le Mag’ !
Le karaté déjà au Japon avec le CD 44 !28 avril 2017
Karaté
© DR / FFKDA
Pour sa 85ème édition, qui se tenait du 8 au 17 avril 2017, la Foire internationale de Nantes avait pour thème le Japon… Une occasion en or de mettre à l’honneur le karaté, art martial originaire du pays du soleil levant, et bientôt sport olympique ! © DR / FFKDA Quatre-vingt-trois-mille. C’est le nombre de visiteurs réunis à la Foire Internationale de Nantes l’année précédente, et donc la promesse d’une belle visibilité pour le karaté, présent cette année. Approché par la responsable adjointe de la foire, Jean Christophe Pacaud, président du Comité Départemental de Karaté et DA de Loire-Atlantique (44) a de suite « accepté d’intervenir pour faire des animations karaté en lien avec le Japon ! » Une réactivité qui a notamment permis que le karaté soit présent tous les jours lors de cette foire. Le président du CD 44 explique qu’il a « contacté pas mal de clubs issus du département, pour mettre en place ces animations et faire en sorte que chaque jour, un club différent propose une intervention. » © DR / FFKDA D’une durée d’une heure et demie, les initiations étaient scindées en trois séquences. Lors de la première demi-heure un parcours à destination des enfants était mis en place. « Cette séquence était importante car elle a permis de montrer aux parents les bienfaits du karaté, mais aussi de les renseigner sur les éléments de sécurité. On leur a ainsi expliqué le système des protections, la règlementation et notamment que les touches sont de suite sanctionnées chez les enfants etc… » M.…
Jeunes Arbitres kata, «un très bon niveau !»26 avril 2017
Arbitrage
© Christophe Mazet
Si le samedi 22 avril, au Palais des Sports Pierre Ratte de Saint Quentin (Aisne), avait lieu la coupe de France Kata pupilles/benjamins, un autre événement se jouait en marge, à savoir le concours national des Jeunes Arbitres Kata. © Christophe Mazet Au nombre de 26, les participants à ce concours étaient scindés en deux groupes, d’une part les honneurs (14-16 ans) et d’autre part les élites (17-18 ans). Un effectif qui a « doublé par rapport à l’année dernière pour les katas », confie Bruno Verfaillie, responsable de la Commission Nationale d’Arbitrage (CNA). Si « quasiment toutes les ligues étaient représentées », B. Verfaillie explique cette progression du taux de participation par « la prise de conscience dans les ligues du travail autour des jeunes, et par l’engouement plus important de ces derniers pour l’arbitrage. » A l’instar de l’édition précédente, ce concours stipule que les jeunes arbitres soient assignés sur l’ensemble des postes d’arbitrage. « On les positionne aux tables, sur l’ordinateur, au report manuscrit des résultats, mais aussi à l’appel des compétiteurs, sur les chaises pour juger etc…, l’idée est de les examiner et de voir comment ils se comportent sur l’ensemble des fonctions. » © Christophe Mazet Cette partie dite pratique, est complétée par deux autres temps forts, sous l’égide de David Chereau et Denis de Ranieri. Par le biais de projections vidéos, les jeunes concourants doivent ainsi « reconnaître des signes particuliers, réaliser des parcours etc… » A l’issu de cet atelier, d’une durée de 45 minutes, une évaluation théorique est mise en place, afin…