Catégorie sélectionnée : Karaté
18 sélectionnés pour l’Open Paris Karaté7 décembre 2017
Haut niveau
SLIDE_FRANCEKARATE
La Direction Technique Nationale de la Fédération Française de Karaté (FFK) a dévoilé ce jeudi la liste des athlètes inscrits avec l’équipe de France pour l’édition 2018 de l’Open Paris Karaté – Premier League,  qui se tiendra du vendredi 26 au dimanche 28 janvier à Coubertin. Lors de cette première phase d’enregistrement réservée aux fédérations nationales, le staff français pouvait sélectionner les athlètes figurant dans le TOP 50 au Ranking WKF (à la date du 27/11/2017). Selon ce critère principal, la DTN a ainsi enregistré 18 athlètes qui représenteront l’équipe de France lors de cette épreuve internationale à domicile. Yann Baillon et son staff font ainsi confiance aux karatékas qui ont remporté des médailles ces dernières années sur le plan international, et aux jeunes comme Léa Avazeri, Nancy Garcia ou encore Mehdi Filali, tous membres du « Pôle France – Karaté 2020 » depuis septembre. D’autre part, dans le cadre de ce nouveau système d’inscription en trois phases : Sophia Bouderbane (-50kg ), Sofiane Agoudjil (-60kg) et Salim Bendiab (+84kg) ont également été inscrits avec le groupe de l’équipe de France, mais ils tireront avec leur club. Explications. « Ce sont des éléments sur lesquels on compte au niveau de l’équipe de France et qui doivent participer à cette compétition. Ils s’entraînent au quotidien avec leur professeur de club, tout en étant présents sur les regroupements nationaux. Il nous semble donc logique de poursuivre cette démarche et de leur montrer qu’ils font partie du projet global, même si ils ne sont pas membres du…
Jeunes : l’heure de la reconstruction technique7 décembre 2017
Haut niveau
© Denis Boulanger / FFK
Alexandre Biamonti, entraîneur national jeune, dresse le bilan de la Coupe de France de Karaté Cadets/Juniors qui se tenait le week-end dernier à Orléans. Une coupe qui a permis un rassemblement des entraîneurs de Ligue « dont l’objectif est d’impulser un travail technique basé sur notre savoir-faire français » explique Yann Baillon, le directeur des équipe de France. A.Biamonti : « Beaucoup de surprises ! » « Sur le dernier Championnat du Monde à Tenerife, dans les catégories cadets/juniors, nous avons constaté un déficit technique de nos combattants. Ils ont une palette plus large que certaines nations fortes, comme l’Egypte, le Japon ou l’Iran, mais toutes ces techniques ne sont pas bien maîtrisées au contraire des trois pays cités. Eux utilisent deux ou trois techniques, pas plus, qu’ils exploitent à la perfection, ce qui leur permet de faire la différence » explique Alexandre Biamonti, coach de l’équipe nationale jeune, avant d’ajouter : « En France, nos jeunes karatékas peuvent gagner s’ils sont motivés, agressifs, physiques et tactiques. C’est ce qui s’est produit ce week-end à Orléans. On a assisté à quelques confirmations mais aussi beaucoup de surprises. » © Denis Boulanger / FFK Au rayon confirmation, chez les cadets, les deux lourds masculins sont au rendez-vous. Rabie Houllich (+70kg) et Hugo Heim (-70kg) « font le job. Je citerais également Anthony François qui était avec nous à Tenerife. Il est monté en -70kg et s’incline en finale face à Hugo. Ils enchaînent les « Monde » et un résultat national.…
France Kata, les juges étaient aussi notés !4 décembre 2017
Arbitrage
© Manuel Blondeau / FFK
En marge de la coupe de France Kata, qui se tenait le samedi 25 novembre à Lormont (Gironde), avait lieu un examen national d’arbitrage, dont le titre en jeu était celui de juge national B Kata. 31 candidats étaient présents, 11 repartent avec le fameux sésame. Bilan de cette journée avec Bruno Verfaillie, responsable de la Commission Nationale d’Arbitrage. © Manuel Blondeau / FFK Comment s’inscrivent les candidats pour ce genre d’examen ? Bruno Verfaillie : Ce sont les responsables d’arbitrage régionaux qui inscrivent les candidats à l’examen national. Pour cela ils font remonter une liste via le site internet de la Commission Nationale d’Arbitrage (CNA). Pour cette session, les inscriptions devaient être faites mi-octobre. Comment s’est déroulée la journée ? BV : Eh bien nous avons accueilli les candidats dès 7h afin de contrôler passeports et inscriptions. Ensuite, nous avons fait une présentation de la CNA, de ses grands principes, nos attentes, notre vision sur le long terme… Parmi les attentes évoquées, notamment celle que les arbitres répondent régulièrement aux convocations, car nous réalisons un suivi de présence, ou encore le fait qu’ils travaillent en autonomie chez eux. J’entends par là qu’obtenir un titre n’est pas une fin en soi, il faut continuer de travailler pour se perfectionner. Pour cela la CNA a mis plusieurs choses en place. Nous remettons à chaque responsable d’arbitrage régional des grilles d’analyses, qu’ils remettent eux-mêmes aux arbitres de leur région. L’objectif de ces grilles étant de faire travailler nos juges chez eux en observant des élèves ou…