Catégorie sélectionnée : FFKDA
Crédit Mutuel & FFKDA unis pour 4 ans de plus7 juin 2017
Actualité
© DR
Mercredi 23 mai dernier, le Crédit Mutuel et la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées ont renforcé leurs liens, en renouvelant la convention de partenariat qui les unit, et ce pour l’olympiade 2017-2020. F. Didier (gauche) avec J-L Schenckbecher (droite) lors de la signature du 23 mai 2017 • © DR Réunis au siège du Crédit Mutuel, Jean-Luc Schenckbecher, directeur commercial du groupe Crédit Mutuel, Raphaël Rebert, directeur général du Crédit Mutuel Ile-de-France et Francis Didier, président de la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées (FFKDA) ont signé le renouvellement de leur convention de partenariat. Un partenariat national, qui s’inscrit dans une démarche de proximité. « Le Crédit Mutuel a toujours eu à cœur de s’intéresser à la vie locale. Ce partenariat national permet de favoriser le lien avec les acteurs locaux. Nous souhaitons être aux côtés des clubs et de chaque adhérent au quotidien » explique Hervé Frioud-Chatrieux, en charge du Marché des Organismes à But Non Lucratif et des partenariats. Une démarche cohérente avec la philosophie de la FFKDA, qui par le biais de ce partenariat, se rapproche de chaque licencié, dirigeant de club, ligue, département, région… Ces derniers, pourront en effet jouir de conditions préférentielles qui leurs seront dédiées, concernant les services de banque, assurance, téléphonie et télésurveillance, proposés par le Crédit Mutuel. « La Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées est ravie de la signature de ce partenariat, qui prolonge nos liens avec le Crédit Mutuel pour cette nouvelle olympiade. Ce renouvellement, avec un acteur économique…
Voyage à Okinawa avec Philippe Lepaon22 mai 2017
Karaté
Higa sensei corrige Philippe Lepaon © DR / FFKDA
Berceau du karaté, Okinawa (Japon) est une île qui attire beaucoup de pratiquants occidentaux d’arts martiaux. En effet, cette île, où est née la discipline du karaté telle que nous la connaissons aujourd’hui, possède un riche passé historique et culturel, mais on peut également y trouver des sensei de la première heure, gardiens de savoirs et pratiques martiales. Philippe Lepaon, 5ème dan, et riche de 40 années de pratique, s’y est rendu pour la 6ème fois cette année. Il nous raconte son attrait pour Okinawa. Higa sensei corrige Philippe Lepaon • © DR / FFKDA Ses premiers pas sur l’île d’Okinawa, Philippe Lepaon, président du Comité Départemental du Val de Marne et membre de la Ligue Régionale d’Ile de France, les a réalisés en 2004. C’est aux côtés de Patrick Rault, 7ème dan et expert fédéral, habitué des séjours au Japon (il y a vécu 15 ans et célébrait cette année sa 50ème venue, ndlr.) que Philippe Lepaon a ainsi rencontré HIGA Minoru sensei, 10ème  dan de l’école Kyudokan  «Shorin Ryu KobaYachi », explique philippe Lepaon, et d’ajouter, le karaté Shotokan et Shorin Ryu sont proches comme un fils et son père. Gichin Funakoshi, le fondateur du shotokan, était originaire d’Okinawa et pratiquait au départ le Shorin Ryu. Les racines du shotokan se retrouvent donc légitimement dans le Shorin Ryu. Okinawa, bastion de la tradition du karaté Cette année, le séjour était établi entre le 30 mars et le 17 avril. Un peu plus d’une quinzaine de jours, lors desquels Philippe…
Murakami, histoire d’une vie22 mai 2017
Actualité
© DR / FFKDA
Arrivé en France en 1957, maître Tetsuji Murakami est l’un des pionniers des arts martiaux en France. Alors qu’il avait entrepris la réalisation d’un livre de katas de style shotokaï, son décès, survenu en 1987, n’a pas permis sa publication. Cette année, ce livre paraît finalement ! Interview avec Pierre-Jean Boyer, ancien élève du maître Murakami et qui a mené la publication de ce livre. © DR / FFKDA FFKDA : Vous avez lancé un travail important de mémoire concernant Maître Tetsuji Murakami, pouvez-vous nous en dire plus ? Pierre-Jean Boyer : En effet, nous venons de publier cette année un livre de Katas exécutés par Maître Murakami. Celui-ci avait, avant son décès, préparé tous les éléments nécessaires à cette publication. Plusieurs milliers de photographies avaient ainsi été réalisées immortalisant, l’exécution par le Maître, de chacun des Katas de base du style Shotokai. Malgré tout ce travail de préparation, la publication n’avait pas pu être envisagée dans la mesure où Maître Murakami, en Budoka respectueux de son Maître, Shigeru Egami, et des principes fondamentaux de politesse qui régissent le Budo, ne voulait pas que son propre livre de Katas soit publié avant celui de son Maître. En effet, après la publication de son livre The Way of Karate : Beyond Technique en 1976, Maître Egami préparait un livre de Katas dont la sortie était imminente : son décès survenu le 8 janvier 1981 n’a pas permis la publication de cet ouvrage. En mémoire, mais aussi en hommage à Maître Murakami, le livre initié par ses soins est donc édité et publié en 2017. Car peu de…