USEP
Union Sportive de l'Enseignement du Premier Degré

USEP

Qu’est-ce que l’USEP ?
logo-usepL’Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré (USEP) est la fédération sportive des écoles primaires publiques, placée sous la tutelle du ministre chargé de l’éducation. Elle a pour vocation de réunir les enfants du premier degré autour de pratiques sportives variées, afin de former de futurs citoyens sportifs et responsables. L’USEP, comme toute fédération sportive, se décline au niveau national mais aussi au niveau local via des comités régionaux et départementaux.

Qu’est-ce qui est mis en place au niveau du karaté ?
La Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées, par l’intermédiaire de son président M. Francis Didier, et l’USEP, alors présidée par M. Jean-Michel Sautreau, ont signé une convention nationale le 21 mai 2015, afin de construire, de manière collaborative, des temps de rencontres sportives partagées, à destination des enfants de l’école publique, et ainsi faire entrer le karaté dans les écoles primaires.

En effet, dans le département de l’Indre-et-Loire (37), la discipline est présente dans les écoles depuis 8 ans. Pour que cela soit possible, une convention tripartite entre l’USEP, l’Education Nationale et le Comité Départemental de Karaté, a été signée. Un vrai succès, puisqu’aujourd’hui « le karaté fait partie des grandes disciplines sportives scolaires au niveau du département » confie David Chereau, Directeur Technique Départemental du Karaté en Indre-et-Loire, et acteur engagé pour le développement du karaté dans les écoles.

Dans cette continuité, en juin 2016, après être entré en contact avec l’USEP régional du Centre-Val-de-Loire, l’USEP45 et le Comité Départemental du Loiret ont signé une convention permettant de proposer une pratique sportive karaté.

Le département de Paris est également investi dans l’intégration du karaté dans les écoles primaires, avec Philippe Sauvage, professeur de karaté et membre du Conseil d’Administration de l’USEP75.

Comment cela se passe concrètement dans les écoles ?
Pour pouvoir intervenir dans une école il faut, d’une part qu’une convention soit signée (comme mentionné précédemment) mais aussi détenir un diplôme d’Etat (BEES 1 ou DEJEPS minimum) de Karaté. En effet, le professeur de karaté et l’enseignant vont travailler ensemble, afin que le premier puisse apprendre au second certaines notions. Cela implique de lui faire découvrir la discipline, afin qu’à son tour il puisse l’enseigner à ses élèves.

Il y a deux types d’interventions :

  • L’initiation, qui consiste à intervenir 3 fois sur un laps de temps défini. Cette initiation se fait en présence des élèves, mais aussi de l’enseignant qui conserve la responsabilité pédagogique de sa classe et des apprentissages.
  • Le cycle, s’adresse pour sa part aux enseignants ayant déjà fait faire du karaté, ou ayant des connaissances de la discipline. Dans ce cas de figure l’intervention se fait, là aussi, en 3 fois, mais l’enseignant prend ensuite le relai pendant encore quelques séances, seul avec ses élèves. Un livret pédagogique est alors remis aux professeurs afin de les guider dans leur démarche.

> Exemple d’un cycle d’enseignement USEP75 construit par Philippe Sauvage, responsable USEP Karaté 75

Ces interventions se font sur le temps de classe, et prennent une véritable forme éducative, en accord avec les valeurs de l’USEP.

Quels genres de manifestations en découlent ?
L’objectif étant de promouvoir la discipline tout en rentrant dans le rôle éducatif auprès du jeune public scolaire, une vraie méthodologie a été étudiée afin qu’elle soit déclinable dans l’ensemble des écoles intéressées par l’enseignement du karaté.

En termes de manifestations, aujourd’hui au niveau du département de l’Indre-et-Loire, une rencontre inter-écoles a été mise en place. Elle comprend plusieurs ateliers, de pratique sportive, de réflexion et d’ouverture sur le monde. Les enfants échangent et pratiquent selon les valeurs partagées avec l’USEP (respect, plaisir…) dont l’objectif est de mettre en avant la participation et le plaisir avant la notion de victoire / défaite.

Exemples d’ateliers mis en place :

  • Un parcours sportif karaté composé de divers obstacles avec en fin de ligne la réalisation de techniques apprises à l’école.
  • Un atelier calligraphie, lors duquel les enfants peuvent réaliser, en présence d’un professionnel de la calligraphie japonaise, le souvenir avec lequel ils repartiront. Cet atelier leur permet dès lors de découvrir la culture japonaise, dont est issu le karaté.
  • Un atelier combat, où les enfants sont équipés de protections officielles, telles que le casque et le plastron. Cet atelier permet d’initier les enfants à la compétition, mais aussi à l’arbitrage, ce qui leur donne l’opportunité d’apprendre des notions comme le respect des règles et d’autrui.
  • Un atelier démonstration, qui consiste en la présentation d’une chorégraphie (= kata) devant la classe.
  • Un atelier de réflexion, où un thème, en cohérence avec l’activité, est donné aux enfants afin qu’ils débattent entre eux sur le sujet.
  • Enfin, il y a un atelier d’exposition. En effet, outre le karaté en lui-même, le projet pédagogique qui en découle est très positif, car le karaté devient le prétexte pour étudier l’histoire ou la géographie de pays asiatiques, mais aussi la culture. Certains présentent ainsi des poèmes, ou des réalisations d’origami.

> Exemple d’une rencontre USEP Karaté mis en place par David Chereau, responsable USEP Karaté 45 et l’USEP 37

Comment proposer le karaté dans les écoles de mon département ?
Pour proposer le karaté dans les écoles de votre département, il faut :

  • Vous rapprocher de la délégation USEP de votre région / département
  • Détenir un diplôme d’Etat (BEES 1 ou DEJEPS minimum) de Karaté

En outre, David Chereau, professeur diplômé de karaté, et coordinateur du projet « karaté scolaire » en Indre-et-Loire dispense des formations pour apprendre à adapter des séances de karaté à un public scolaire. Ces formations sont ouvertes aux professeurs de karaté (BEES / ETAPS) et aux présidents des comités départementaux et régionaux.