Le suivi socio-professionnel des sportifs de haut niveau
Haut niveau

Le suivi socio-professionnel des sportifs de haut niveau

La réussite sportive est indissociable de la réussite socioprofessionnelle. Le haut niveau est fragile et, de plus, dans une discipline non professionnelle comme le karaté ou le wushu, il est indispensable de se préoccuper de son avenir à moyen et long terme au terme de sa carrière sportive.

A la base de la réflexion, l’orientation est un sujet primordial. Certains Sportifs de Haut Niveau (SHN), notamment ceux composant les équipes de France, ont de fortes contraintes sportives et n’ont pas accès facilement à une orientation scolaire ou professionnelle précise et rassurante en cours de carrière, ce qui hypothèque leurs perspectives de reconversion.

Ainsi, le ministère et la FFKDA, par délégation, développent une politique de suivi socio-professionnel afin que les SHN puissent réaliser des performances à la hauteur de leur potentiel, en assurant leur avenir. Il s’agit de permettre et favoriser la poursuite d’une formation et une insertion professionnelle correspondant à leurs capacités et leurs aspirations.

Une cellule d’accompagnement individualisé est créée au sein de la direction technique nationale depuis janvier 2015 afin d’assurer, en complément des actions déjà mises en œuvre par le passé :

  • une aide à la construction d’un parcours de formation, et à l’orientation
  • un suivi et un soutien, au besoin, pour des aménagements spécifiques des cursus formations suivis
  • une écoute et un soutien dans le champ social
  • des aides financières personnalisées sur critères de performance et critères sociaux
  • un soutien à l’insertion professionnelle, la mise en œuvre de CIP
  • un accompagnement à la reconversion des SHN
  • une veille sur le dispositif des droits à la retraite des SHN

Le  parcours personnel de chaque sportif de haut niveau (ou ancien sportif de haut niveau) se voulant singulier, cet accompagnement requiert une implication de chaque acteur, visant à la réussite d’un projet individuel, construit autour et par l’athlète. Au sein de la FFKDA, il s’agit avant tout d’une démarche volontaire du SHN, nécessitant un engagement sérieux.

Ces démarches sont réalisées avec le concours  des services de l’Etat chargé du suivi des SHN dans chaque région (DRJSCS), un réseau d’entreprises et d’acteurs associatifs partenaires.

Responsable de la cellule :
Franck Bisson, Conseiller technique national
En lien avec Virginie Boissy-Probst, Directrice de la Formation

Accompagnement quotidien des SHN en pôle :
Nadir Benaissa, Coordonnateur du pôle France de Montpellier
Olivier Beaudry, Coordonnateur du pôle France de Châtenay-Malabry
En lien avec les chargés du haut niveau des CREPS et les DRJSCS concernés

Suivi des SHN Wushu (Sanda et Taolu) :
Tony Dehas, responsable du haut niveau Wushu
en lien avec les conseillers techniques nationaux des catégories de SHN concernées

 

Les actions possibles

  • Aide et conseil en orientation sur implication et sollicitation du SHN
    Contact :
    Franck Bisson fbisson@ffkarate.fr
  • Soutien à l’aménagement des formations, en lien avec les correspondants « haut niveau » des Directions Régionales de la jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale et des CREPS (pour les SHN en pôle).
  • Aide à la sollicitation d’aides financières auprès des collectivités territoriales impliquées dans le « haut niveau »
    Certaines collectivités territoriales (conseils régionaux et conseils généraux) sont impliquées dans le « haut niveau » et prévoient la délivrance de bourse pour les SHN sous conditions. Il convient d’identifier la politique des collectivités correspondant au lieu de licence sportive.
  • Aides individualisées fédérales (pour les SHN listés « Elite » et « Seniors »), sur besoins recensés conjointement par les entraîneurs nationaux et la cellule d’accompagnement
  • Bourses au mérite fédérales (pour les SHN listés « Jeune »), sur dossier (niveau d’étude et de performance, critères sociaux)
  • Recherche de partenariat et accompagnement mise en œuvre de Convention d’Insertion Professionnelle, en lien ave les DRJSCS. > CIP et mécénat
  • Aide à la mise en œuvre du dispositif de retraite en faveur des SHN
    L’article 85 de la loi n° 2011-1906 du 21 décembre 2011 de financement de la sécurité sociale pour 2012 permet, pour l’ouverture du droit à pension dans le cadre du régime général d’assurance vieillesse, la prise en compte de certaines périodes pendant lesquelles les SHN sont inscrits sur la liste prévue à l’article L. 212-2 du code du sport, sous certaines conditions d’âge, de ressources et de nombre total de trimestre.
    Le 29 octobre 2012, deux décrets sont venus en préciser les modalités d’application.

    Pour une information complète, vous trouverez en pièce jointe :

– Les deux décrets concernés
– Le guide de procédure relative au dispositif de retraite des SHN
– Le formulaire CERFA de demande de validation des périodes et sa notice explicative

Lien complémentaire pour plus de renseignements :
http://www.sports.gouv.fr/pratiques-sportives/sport-performance/Sport-de-haut-niveau/article/Les-dispositifs-d-aides-aux-sportif-ve-s-de-haut-niveau