Pôles : la rentrée 2018/2019 se prépare
Haut Niveau

Pôles : la rentrée 2018/2019 se prépare

2 août 2018 - Haut Niveau / Karaté

En cette fin de saison sportive, l’heure est au bilan et à la projection sur la saison 2018/2019 pour la Direction Technique Nationale. Après une année de fonctionnement, le programme du pôle national lancé en septembre 2017 pour rassembler les meilleurs karatékas français dans une seule et même structure a fait ses preuves et sera bien entendu reconduit sur les prochaines saisons. Bilan avec les principaux acteurs de ce projet.

La salle principale de karaté au CREPS accueille tous les jours les membres du Pôle / Crédit : Aurélien Morissard - FFK
La salle principale de karaté au CREPS accueille tous les jours les membres du Pôle / Crédit : Aurélien Morissard – FFK

« La décision d’ouvrir un pôle France unique a été prise au printemps 2017. Il s’agissait d’abord de faire un effet d’annonce pour indiquer à tous les protagonistes qu’on entrait dans l’ère olympique et que les choses changeaient. Le travail entrepris par les entraîneurs a permis que le projet de création de ce pôle olympique se réalise dès la saison 2017-2018, ce qui en soit est une espèce de performance » rappelle Dominique Charré, DTN, avant d’ajouter « Les meilleurs seniors identifiés ont à une exception près rejoint ce pôle. On a tout de suite vu les résultats. Les championnats du monde des jeunes en sont une excellente illustration. Les jeunes cadets et juniors issus des clubs ont eu des difficultés à s’imposer au plan international. Au contraire, les sociétaires du pôle ont fait des résultats (Léa Avazeri et  Gwendoline Philippe notamment). Pour la saison qui vient, les éléments de fonctionnement du pôle seront renforcés, préparation physique mais aussi préservation de la santé du sportif en prévenant au mieux les risques de blessure. Un accent sera mis sur la montée en puissance du pôle jeunes »

Le CREPS de Châtenay-Malabry rassemble deux entités en une : le Pôle France – Karate 2020 qui accueille tous les meilleurs karatékas français dans une optique olympique en vue des JO de Tokyo, et le Pôle France – Karaté Relève qui prépare les générations futures.

« Pour cette saison 2018/2019, nous allons apporter deux changements notables. Le premier concerne l’intégration de certains athlètes kata à la structure olympique. Ils auront un régime particulier mais seront pleinement intégrés à la structure et au projet global. Concernant le Pôle Relève, nous avons souhaité rajeunir le collectif avec des cadets 2nde année et des Juniors 1ère année. A cette quinzaine de jeunes, viendront s’ajouter des juniors 2ème année et des nouveaux espoirs (18 à 21 ans) qui s’entraineront ensemble en suivant un programme dédié. Ces athlètes au régime spécial seront également intégrés aux entrainements du Pôle France – Karaté 2020 deux fois par semaine pour prendre de l’expérience et faire monter le niveau global. Nous partons sur une année charnière pour les athlètes olympiques mais nous devons en parallèle préparer l’avenir avec la perspective de voir le karaté au programme des JO 2024. » explique le Directeur des Equipes de France, Yann Baillon.

Pôle France – Karaté 2020 : Un suivi renforcé

Ils seront 21 cette année à composer l’effectif du Pôle France – Karate 2020. Aux quinze de l’an passé, viendra s’ajouter Maxime Relifox (vainqueur des championnats d’Europe Espoirs) et qui avait fait son apparition dans le collectif dès la fin de saison dernière. Comme expliqué par le Directeur des équipes de France, cinq techniciens viendront aussi garnir les rangs de cette structure d’élite.

Un roulement est effectué au niveau des entraîneurs tout au long de l'année / Crédit : Aurélien Morissard - FFK
Un roulement est effectué au niveau des entraîneurs tout au long de l’année / Crédit : Aurélien Morissard – FFK

Olivier Beaudry, coordonnateur de la structure Pôle France explique : « Nous sommes sur une double démarche par rapport à l’an passé : entre continuité et perfectionnement. Pour le Pôle France – Karate 2020, l’objectif va être de rentrer encore plus dans le détail. Nous allons par exemple faire appel à un préparateur mental pour aider les karatékas à développer cette capacité à reproduire des performances de haut-niveau. La période de qualification olympique s’annonce longue et il faudra éviter cette fatigue mentale tout en gardant un niveau de motivation important. Nous proposerons également aux membres du pôle des sorties extra-sportives pour leur permettre de s’évader mentalement après une épreuve, mais aussi pour souder le groupe, vivre des moments collectifs autres que les entrainements. Au niveau de la continuité, nous allons à nouveau nous appuyer sur nos préparateurs physiques. La saison passée, nous avons connu très peu de blessures car les athlètes étaient mieux préparés. Un travail personnalisé avait été fait avec tous les athlètes et nous allons poursuivre dans ce sens afin de bien gérer les périodes de repos et de travail, les temps forts et les temps creux. En ce sens, les préparateurs sont et seront pleinement impliqués dans nos décisions collectives au niveau du staff. »

« Sur le plan du collectif, le grand changement réside dans le fait que des techniciens vont intégrer la structure. Ils seront 5 au total avec un mix de karatékas expérimentés : Alexandra Feracci, Jessica Hugues et Enzo Montarello, et des plus jeunes comme Micky Mrozek et Franck NGoan. Ils seront suivis par Ayoub Neghliz, Stéphane Mari et Myriam Szkudlarek. »

Pour les combattants, un roulement sera fait au niveau des séances d’entrainement avec les entraineurs nationaux : Olivier Beaudry, Yann Baillon et Ludovic Cacheux, mais aussi les entraineurs jeunes : Nadir Benaissa, Franck Bisson, Alexandre Biamonti et Cécil Boulesnane. Comme l’an passé, des partenaires d’entrainement seront ajoutés au dispositif.

Pôle France – Karaté Relève : Un groupe rajeuni

« Nous avons effectué une journée de recrutement à la mi-avril pour en savoir plus sur les potentiels athlètes qui pouvaient intégrer le « Pôle France – Karaté Relève » à la rentrée. L’idée était d’accueillir à la fois les athlètes que nous avions ciblé de par leurs résultats sur la saison, tout en rencontrant également leurs parents afin que tous puissent se rendre compte des infrastructures et de l’encadrement proposé au CREPS de Chatenay-Malabry. » explique Cécil Boulesnane, entraineur de la structure relève au même titre que Lionel Nardy. « Lors de ce stage, nous avons aussi vu les jeunes sur les tatamis avec un regard particulier porté sur la technique, qui est le fil rouge mis en place depuis plusieurs mois par la DTN. Outre cet aspect, l’objectif était également de pouvoir connaitre les attentes des athlètes et des parents, de voir leur degré de motivation. A l’issue, nous nous sommes réunis et nous avons établi une liste de karatékas qui a été soumise au CREPS. »

L'activité reprendra à la fin du mois d'août au CREPS avec un stage Equipe de France / Crédit : Aurélien Morissard - FFK
L’activité reprendra à la fin du mois d’août au CREPS avec un stage Equipe de France / Crédit : Aurélien Morissard – FFK

Et Olivier Beaudry d’ajouter : « Pour ces jeunes recrutés, c’est une aventure humaine qui débute. Nous devons les aider à se construire avec le karaté tout en préparant leur avenir. Notre objectif est qu’ils réussissent tous leur double projet. Nous avons rajeuni le collectif pour avoir plus de temps pour travailler avec eux dans la perspective de 2024. Les juniors seconde année et les espoirs qui sont dans ce collectif seront dans une forme de transition avec un programme adapté que ce soit pour les entrainements comme pour la préparation physique. »

La rentrée s’effectuera sur la première semaine de septembre avec des tests physiques.

Effectifs 2018/2019

Effectif  Pôle France – Karate 2020
Effectif Pôle France – Karaté Relève 

Reportages vidéos 2017/2018

La Fédération avait lancé en février dernier une série de trois sujets pour expliquer la mise en place de ces deux pôles dans la perspective olympique. Ces épisodes sont à consulter via les liens ci-dessous (Chaîne YouTube FFK).

Visuel_COUVERTURE_LAGENESE

Episode 1 : La Genèse
Episode 2 : L’émulation
Episode 3 : Le Suivi des athlètes