La France accueille l’Euro de Nanbudo !
Karaté

La France accueille l’Euro de Nanbudo !

28 mars 2018 - Karaté

Première nation mondiale en 2016, la France accueillera les 19 et 20 mai prochains la coupe d’Europe de Nanbudo. Rendez-vous est donné dans la capitale tricolore, dans le célèbre Institut National du Judo. Explications.

Article - Coupe d'Europe de Nanbudo_slide

La dernière fois que la coupe d’Europe fut organisée, cela était déjà en France, en 2011. Un laps de temps conséquent, dû au fait « d’un manque de régularité dans l’organisation des compétitions internationales », confie Gabriel David, membre de la Commission Nationale de Nanbudo. « Depuis la coupe du Monde en 2016, nous sommes tombés d’accord sur une organisation alternée tous les 2 ans entre coupe d’Europe et coupe du Monde. » En 2011, les tricolores s’étaient hissés au second rang des nations européennes, avant de se hisser sur le toit du Monde en 2016, de bon augure pour ce nouvel Euro.

Cette année, la Fédération Française de Karaté et la Worldwilde Nanbudo Federation, donnent rendez-vous aux amateurs de la discipline à Paris, afin d’admirer les meilleurs pratiquants européens. Parmi les nations attendues, on comptera sur l’Espagne, la Croatie, la Hongrie, la Suisse, la Norvège, la Slovénie, le Royaume-Unis, et l’Italie, sans oublier la délégation tricolore qui sera composée d’une vingtaine d’athlètes.

La sélection française, qui sera attendue suite aux excellents résultats internationaux qu’elle a réalisé ces dernières années, verra la quasi-totalité de ses membres concourir dans plusieurs épreuves. Au total, ce sont près de cent compétiteurs qui sont attendus sur ces deux journées qui promettent d’être intenses et riches techniquement.

Ainsi, le samedi 19 mai, la compétition débutera dès 9h, pour une fin estimée vers 18h. Le lendemain, dimanche 20, la compétition se déroulera entre 9h et 14h, avant de laisser place à un gala célébrant les 40 ans du Nanbudo.

Quatre épreuves représentées

© Jean Paul Renucci
© Jean Paul Renucci

Ouverte à trois catégories, à savoir les cadets/juniors, seniors et vétérans, cette compétition internationale verra s’affronter les compétiteurs dans quatre types d’épreuves. Parmi ces dernières, du Kata individuel, et par équipe, ainsi que du Ju Randori (équivalent combat, ndlr.) en individuel et en équipe.

Concernant les Katas, l’épreuve se déroulera en 2 ou 3 tours, en fonction du nombre d’inscrits. Pour chaque tour, les compétiteurs devront présenter un kata, qui sera noté entre 3,9 et 4,9 points. « Les juges partent sur la base d’une note de 4,5. De cette base, ils enlèvent des dixièmes en fonction du nombre d’erreurs, et peuvent également ajouter jusqu’à 0,4 points sur l’appréciation générale. » Après un premier tour, les compétiteurs seront de nouveau appelés à réaliser un second kata. « A l’issue de ces deux tours, une moyenne est faite sur la base des deux notes obtenues. Ensuite, en fonction nombre de compétiteurs le classement des moyennes donnera soit le podium final, soit les qualifiés pour un troisième tour, à l’issu duquel le classement final sera alors établi. »

Par équipe, le système de notation sera similaire. Seul changement majeur, la prestation sera réalisée simultanément par les trois membres d’une même équipe, féminine ou masculine.

© Jean Paul Renucci
© Jean Paul Renucci

Le Ju Randori quant à lui consiste en un combat codifié entre attaquant (tori) et défenseur (uke). Pour l’épreuve individuelle « il y a un enchaînement de sept unités d’attaques, à savoir deux tsuki, deux mae geri, deux mawashi geri et à nouveau un tsuki. Face à face les compétiteurs en mouvement alternent les rôles de tori et de uke pour être évalués dans leurs capacités à donner une attaque propre et une défense efficace. La notation s’effectue à la fin de chaque unité d’attaques quand les compétiteurs ont chacun rempli leurs rôles (tori + uke). Le total des points détermine le gagnant. »  

En équipe, dont la composition sera de trois à cinq compétiteurs, le format change légèrement. De sept unités il passera à six, supprimant la dernière mentionnée pour l’épreuve individuelle. Le combat durera alors sept minutes au total, et tour à tour les membres d’une équipe participeront au combat en réalisant 2 unités d’attaques successives (les 2 tsuki par exemple). Même système de notation, jusqu’à arriver au terme du temps imparti.

Les 40 ans du Nanbudo

Article - Coupe d'Europe de NanbudoDans un premier temps, cette grande fête de la discipline sera ponctuée par des démonstrations réalisées par des personnalités du Nanbudo. Des images historiques seront également projetées, racontant l’évolution de la pratique du Nanbudo, de son commencement jusqu’à de nos jours.

En fin d’après-midi, les invités seront conviés à un cocktail-dinatoire et pourront célébrer ce nouvel anniversaire tout au long de la soirée.

 

 

 

Save the Date

Article - Coupe d'Europe de NanbudoCoupe d’Europe de Nanbudo
Samedi 19 et dimanche 20 mai 2018
Institut National du Judo
25 avenue de la porte de Châtillon
75014 Paris