Coupe d’Europe Wado Kai: la France seconde nation
Wado kai

Coupe d’Europe Wado Kai: la France seconde nation

3 décembre 2018 - Karaté

La sélection nationale Wado France vient de participer à la 46ème Coupe d’Europe Wado à Santarem, près de Lisbonne au Portugal.

Forte de deux stages de préparation (en juin au CMCL de Gagny et en septembre à Sarrebourg), la sélection nationale wado France, forte de 17 compétiteurs, 2 coachs, 3 arbitres, 2 officiels et 4 accompagnateurs était riche de sa diversité : en kata avec Maëlle, la benjamine de 13 ans, et Alain le vétéran de 62 ans. En kumité, il y a 2-3 anciens qui sont les piliers de l’équipe auxquels viennent se rajouter des jeunes compétiteurs.
Malgré toutes ces différences d’âges et d’éloignement géographique, les compétiteurs ont fait preuve d’un bel esprit d’équipe. A chaque tour, que cela soit en kata ou en combat, celui qui est sur le tatami est soutenu par le reste de l’équipe.

Partis le vendredi 16 novembre pour Lisbonne, les athlètes ont consacré leur après-midi au contrôle des inscriptions, au briefing des coachs et à un dernier entraînement de décrassage dans la cours de l’hôtel.
Pendant ce temps les arbitres assistaient à une réunion sur le déroulement de la journée du lendemain, suivie d’un examen de juge international wado organisé par la FWE. Félicitations à nos 2 arbitres qui, après avoir répondu au questionnaire, ont obtenu le titre de juge B kumité : Jérémy GOETZ, du KC Plobsheim en Alsace et Francisco CONEJO, du Chelles Wado Kai.

Credits photos : DR / FFK
Credits photos : DR / FFK

Pour cette 46ème compétition, 20 pays étaient présents avec 297 compétiteurs (457 inscriptions au total) qui se sont affrontés dans 57 catégories.. Cette année, 40 équipes étaient présentes dont 20 en kumité et 20 en kata.

Le beau parcours des Français

La journée démarre par les katas dès 8h. C’est la catégorie des seniors qui débute la compétition pour l’Association Wado France avec Jean-Guillaume BARDOT. Légèrement crispé, il perd dès le 1er tour contre l’Ecossais Harvey Jacob qui échouera lui-même en demi-finale de tableau, privant Jean-Guillaume d’un repêchage.
C’est Maëlle DUCHEMIN, dans la catégorie U14 qui ouvre le bal des médailles, en remportant l’or face à la Hongroise Stefanou Zoé.
Alain NGUYEN-THANH NHAN va suivre le même chemin en remportant la médaille d’or en vétéran +36 ans face à l’Irlandais Whinnery Paul.
Nolwenn DELISLE, tenante du titre à Paris l’an passé, clôture la compétition kata vétéran +36 ans. Egalement crispée, elle manque légèrement de kimé ce qui lui vaut de perdre 3-2 contre la Luxembourgeoise Tamara Schuh, future vainqueur de la catégorie. Repêchée, elle décroche la médaille de bronze.

Credits photos : DR / FFK
Credits photos : DR / FFK

Après la cérémonie d’ouverture, la compétition continue avec les kumités individuels. C’est Laura SOULALIOU, en senior -55 kg, et Soline NARDONE, en senior -61 kg, qui continuent la moisson de médailles pour la France en remportant respectivement la médaille de bronze et d’argent (2-3 face à l’Allemande Mielke Nele pour Soline).
Inscrites également toutes les deux en U21 -60 kg, Laura remporte la médaille de bronze. Tandis que Soline remporte la médaille d’or face à l’Italienne Nicoletti Siria par 8 à 2.
Les garçons vont enchaîner en individuel sur les 3 autres tatamis.
Adama BAGAYKO et Cédric KOZLOWSKI, se retrouvent pour une finale franco-française chez les seniors +84 kg. Adama conserve son titre en battant Cédric par 3-1.
Teddy CLARY, échoue en demi-finale des seniors -60 kg face à l’Allemand Kuse Felix (0-1) mais remporte la médaille de bronze au repêchage.
Ilyes IHADJADENE, remporte haut la main tous ses combats en senior -67 kg, jusqu’à la finale, où il échoue par 4-10 face à plus fort que lui, le Roumain Mario Damian.
Romain HOCH, débute difficilement la compétition en senior -75 kg, en remportant les 2 premiers combats sur décision. Mais il se rattrape dans les combats suivants, jusqu’à la finale qu’il remporte par 8-0 contre le Portugais Branco Gonçalo.
La surprise vient en senior -84 kg, avec Mike MASSLO, tenant du titre l’an passé, qui se fait éliminer dès le 2nd tour sur sanction pour 4 fautes consécutives.
Pierre STEILER, en U18 +76 kg, tenant du titre l’an passé, écrase ses adversaires et confirme son titre en remportant la finale par 8-1 face au Grec Kavouras Evangelos-Panagiotis.
Nathan JUVET, également tenant du titre l’an passé, écrase à son tour tous ses concurrents en remportant la finale des U18 -76 kg face à l’Allemand Misera Florian par 9-1.
En U18 -68 kg, Matéo FRANCISAIN, nouveau venu dans la sélection, échoue en finale contre le Hongrois Billedi Gergo, il décroche la médaille d’argent.

Natanaële FLAMAND, tenante du titre l’an passé en U16, monte d’une catégorie pour combattre en U18 -59kg, où elle remporte la médaille de bronze.
Jérémie FEILLET, le plus jeune des combattants de la sélection, clôture les kumités individuels en U16 +63 kg. Il se qualifie pour la finale sur décision et remporte la médaille d’or face au Hongrois Kozsan Balazs par 3-1.
La journée s’est terminée par les kumités équipes. Cette année la sélection nationale Wado France comptait 2 équipes en senior et U18 masculins.
Les compétiteurs ont su se remotiver après cette longue journée pour nous offrir un beau spectacle lors des combats en équipe.
Cette année c’est les U18 avec Pierre, Nathan et Matéo, qui démarre la compétition en équipes.
Tenants du titre l’an passé, ils confirment leur suprématie en remportant haut la main la finale par 2-0 contre l’Allemagne.
L’équipe masculine senior, emmenée par son capitaine Adama Bagayoko, va suivre l’exemple des jeunes. Cette nouvelle équipe composée de Adama, Cédric, Mike, Romain, Ilyes et Teddy, va montrer tout son courage et sa détermination en finale face à une équipe allemande rajeunie et très vigoureuse. L’équipe conserve son titre par 3-1 pour la 3ème année consécutive.

Credits photos : DR / FFK
Credits photos : DR / FFK

Au total la sélection Française wado revient avec 19 médailles (sur 21 possibles): 10 médailles d’or, 4 médailles d’argent et 5 médailles de bronze.
La France se place 2ème au classement des médailles, avec un pourcentage de réussite de 90,5%, derrière la Hongrie qui détient le même nombre de médailles d’or mais avec 61 compétiteurs et un total de 36 médailles. La France précède l’Allemagne (9 médailles d’or) et le Luxembourg (7 médailles d’or).

> Résultats officiels Sportdata

Credits photos : DR / FFK
Credits photos : DR / FFK

Rendez-vous l’année prochaine, le samedi 23 février 2019 pour la coupe de France wado, qui se déroulera à Aix-Les-Bains en Savoie et qui permettra de constituer la sélection nationale qui représentera la France à l’occasion de la 47ème coupe d’Europe wado qui aura lieu à Budapest en Hongrie en novembre 2019 (les prochaines coupes d’Europe Wado-Kai sont prévues en Allemagne pour 2020, en Ecosse pour 2021 et en Roumanie pour 2022).