Ch. Monde Universitaires La France 3è nation
Haut-Niveau

Ch. Monde Universitaires La France 3è nation

18 juillet 2018 - Haut Niveau / Karaté

L’équipe de France de Karaté participait du jeudi 19 au dimanche 22 juillet aux championnats du Monde Universitaires à Kobe (Japon). Sous l’égide de la Fédération Française du Sport Universitaire (FFSU), ils étaient 14 à représenter la France durant cette compétition mondiale. Retrouvez le résumé de la compétition journée par journée. 

Jour 4 (Dim. 22 juillet) – 1 or, 2 argent et 5 bronze

La France remporte 8 médailles lors de ces championnats du Monde Universitaires 2018 et se classe au troisième rang des nations derrière le Japon (10 or, 2 argent et 2 bronze) et l’Iran (1 or, 4 argent et 5 bronze).

MÉDAILLE D’OR

  • Combat Equipe Femme : Victoire du quatuor féminin contre les espagnoles (1/0)

MÉDAILLE D’ARGENT

  • Combat -68kg : Laura Sivert s’incline contre Kanako Oryu (Japon)
  • Combat -75kg : Défaite de Lou Lebrun en finale face Yusei Sakiyama (Japon)

MÉDAILLE DE BRONZE

  • Kata Féminine : Laëtitia Feracci s’impose 4/1 face à Melinda Mark (Suisse)
  • Combat -55kg : Sara Heurtault bat Umay Uygur (Turquie) sur le score de 1/0
  • Combat -60kg : Kajith Kanagasingam gagne 4/3 face à Luca Rohner (Suisse)
  • Combat +84kg : Dnylson Jacquet bat Daniel Molnar (Hongrie) par 8 points à 0
  • Combat Equipe Homme : Les masculins remportent le bronze face aux polonais (3/0)

Jour 3 (Sam. 21 juillet) – Les filles en finale, les gars pour le bronze

Pour ce troisième jour des championnats du Monde Universitaires à Kobe, place aux éliminatoires par équipes. Les féminines (Brito, Heurtault, Meghiche, Sivert) entament parfaitement leur compétition en dominant les allemandes en huitième, puis les italiennes en quart-de-finale. Opposées en demi-finale aux japonaises, les combattantes françaises  ne tremblent pas et se qualifient pour la finale où elles rencontreront les espagnoles.

Les masculins (Boussag, Jacquet, Kanagasingam, Lê, Lebrun, Nirde, Raspilair) héritent d’un tirage compliqué et tombent d’entrée contre les iranien. Repêchés, les karatékas masculins dominent les malaisiens et se présenteront dimanche pour tenter de conquérir le bronze. Ils rencontreront les polonais.

Jour 2 (Ven. 20 juillet) – Sivert et Lebrun en finale

Ce vendredi, pour le second jour de compétition à Kobe, la France place deux karatékas en finale et trois autres en « petite finale » pour le bronze. Les finalistes tout d’abord. Laura Sivert (-68kg), habituellement alignée en -61kg, ne perdait pas de temps pour prendre ses marques et infligeait un cinglant 9/0 à la chinoise Wenlu Jiao (3 Ura-Mawashi), avant de passer l’obstacle espagnol Maria Isabel Nieto Mejias (6/0), avec deux nouveaux Ura à la clé ! En demi-finale, contre Katja Schweier, elle dominait le combat mais le score restait nul et vierge … décision unanime aux drapeaux (5/0) ! La combattante du Club Sauvegarde Besançon sera en finale dimanche (entre 3h30 et 5h – heure de Paris) contre la japonaise Kanako Oryu, qui n’a pas encore de référence internationale.

Le Karatéka de Saint-Quentin, Lou Lebrun (-75kg), à l’instar de sa compatriote, ne faisait pas de détails lors de ses deux premiers combats : 4/0 contre le Polonais Szymon Stawiarski puis 7/0 face au Hongrois David Buda Honing. En demi-finale, c’est un longiligne autrichien au palmarès un peu plus fourni qui se présentait devant le combattant nordiste, Luca Rettenbacher. Sans mettre de points (0/0), Lou Lebrun assurait cependant l’essentiel en étant plus offensif que son adversaire et l’emportait logiquement par 5 drapeaux à 0. Dimanche, lors de la finale, le champion de France 2018 sera opposé à Yusei Sakiyama, champion d’Asie espoir 2018 et médaillé d’argent lors du dernier Open de Salzbourg – Series A.

Au rayon « petite finale », commençons par Andréa Brito (-61kg) qui remporte ses deux premiers tours contre la Tchèque Forstova (4/0), d’abord, puis contre la Sud-Africaine Constable (1/0), ensuite. Opposée à la japonaise Yuki Kujuro, double championne d’Asie espoir (2017 et 2018), Andréa s’incline sur le score de 5/1. La numéro 24 mondiale affrontera dimanche l’espagnole Coral Herrador Sanchez, pour monter sur le podium mondial. Chez les lourds, Dnylson Jacquet (+84kg), malgré une bonne entame, victoire 4/0 face à l’Australien Tielen, perd ensuite contre le combattant iranien Saleh Abazari, troisième de l’Open Paris Karaté – Premier League 2018. En se hissant en finale, l’iranien repêche donc le Français qui tentera de monter sur la troisième marche du podium dimanche face à Daniel Molnar (Hongrie), troisième de l’Open Rabat Karaté – Premier League 2018. Directement en quart-de-finale, Zoulikha Meghiche (+68kg) est défaite d’entrée contre la karatéka de Taïpei Chinois (3/4), Tzu-Hsuan Wen et affrontera en finale de repêchage la japonaise Ayaka Saito, plusieurs fois médaillée sur des compétitions Premier League et championne du Monde espoir à Jakarta en 2016. Moins de réussite en revanche pour Nicolas Nirde (-84kg) qui perdait au premier tour contre l’espagnol Arenas Zapata.

Samedi, pour le troisième jour de compétition, place aux épreuves par équipe avec deux nouvelles chances en combat pour les français.

Jour 1 (Jeu. 19 juillet) – 4 qualifiés pour le bronze

La première journée des Championnats du Monde Universitaires de Karaté vient de se terminer à Kobe et la France prétendra dimanche à 4 médailles de bronze. En kata, Laëtitia Feracci est éliminée d’entrée par la Japonaise Natsuki Shimizu (2è Open de Salzbourg – Premier League 2018) mais grâce à la qualification de cette dernière pour la finale est par la suite repêchée. La karatéka corse dispose alors tour à tour de la Tchèque Forstovà (3/2) puis de la Sri Lankaise Wijewickrama (5/0). Elle rencontrera dimanche (voir programme ci-dessous) la Suissesse Melinda Mark pour tenter de faire aussi bien que sa grande sœur Alexandra, troisième il y a quatre ans à Braga. Sorey Morassi, notre représentant masculin, s’incline au second tour face au Néo Zélandais Hoshi (2/3).

En combat, les deux poids légers, Sirine Lounes (-50kg) et Kajith Kanagasingam (-60kg), tous les deux du CACV Karaté viseront le bronze également dimanche. Eliminée par la Vice-championne du Monde senior japonaise en 2016, Miho Miyahara, Sirine Lounes pourra se consoler avec le bronze dimanche, si elle l’emporte contre la vice-championne d’Europe  espoir espagnole Gema Morales. Kajith perd aussi au premier combat contre le champion du Monde espoir saoudien en 2015, Saud Albasher, mais bénéficie du beau parcours de son adversaire pour intégrer le tableau de repêchage. Il bat sur le score de 5/3 Thabang Setshego (Boswana) et visera le bronze contre Luca Rohner (Suisse) lors du dernier jour de compétition.

Sara Heurtault (-55kg) vient à bout lors de son premier combat de la vice-championne d’Asie espoir Huang Chin (4/1) avant de s’incliner 1/7 contre l’Iranienne Avishan Bagheri. Elle aussi repêchée, Sara Heurtault prend la mesure de l’espagnole Carlota Fernandez (2/0) et pourra tenter de monter sur le podium, si elle domine Umay Uygur (Championne d’Europe Espoir 2017) dimanche à Kobe. Moins de réussite pour Alexis Raspilair (-67kg) défait par l’Espagnol Raul Cuerva (0/1) alors qu’il avait dominé au tour précédent le Sud-Africain Faeez Williams (4/0).


La sélection

Combat Femme
-50kg : Sirine Lounes (CACV Karate)
-55kg : Sara Heurtault (Samourai 2000)
-61kg : Andréa Brito (AAS Sarcelles)
-68kg : Laura Sivert (Club Sauvegarde Besançon)
+68kg : Zoulikha Meghiche (KC Condé)
Equipe : Andréa Brito / Sara Heurtault / Zoulikha Meghiche / Laura Sivert

Combat Homme
-60kg : Kajith Kanagasingam (CACV Karate)
-67kg : Alexis Raspilair (KC Condé)
-75kg : Lou Lebrun (KC Saint-Quentinois)
-84kg : Nicolas Nirde Conseil (Sporting Club Bobigny)
+84kg : Dnylson Jacquet (Samourai 2000)
Equipe : Faadel Boussag (Shugyo Dojo Stephanois) / Dnylson Jacquet / Kajith Kanagasingam / Thanh-Liem Lê (Saint Michel Sports) / Lou Lebrun / Nicolas Nirde Conseil / Alexis Raspilair

Kata Femme
Laëtitia Feracci (Athletic Club Ajaccien)

Kata Homme
Sorey Morassi (Mabushi Veigne)