Bilan de la CDF Zone Sud Karaté Light et Full Contact
Karaté Contact

Bilan de la CDF Zone Sud Karaté Light et Full Contact

13 décembre 2017 - Full Contact

Organisée à la salle omnisports Le Parnasse de Nîmes (Gard), la coupe de France Zone Sud de Karaté Light et Full Contact, se tenait les 9 et 10 décembre derniers. Ouverte aux catégories allant de pupilles à vétérans, cette compétition a réuni près de 350 compétiteurs. Bilan.

© MSM / FFK
© MSM / FFK

A l’instar de l’édition nordique, la coupe de France Zone Sud de Karaté Light et Full Contact était scindée en deux journées. Pour le samedi, qui était consacré aux épreuves de karaté light contact, ce sont un peu plus de 300 compétiteurs qui se sont déplacés pour s’affronter « dans une ambiance de respect et faisant preuve d’une très belle qualité technique », commente M. Messadaoui, responsable de la Commission Nationale d’Arbitrage des disciplines de Contact. Pour l’occasion, 6 surfaces de tatamis ont été installées, dont 2 rings.

Issus de plusieurs Zones Interdépartementales, telles que de Côte D’azur, Languedoc Roussillon, Midi Pyrénées, Provence, Aquitaine, Auvergne, Limousin ou encore Rhône Alpes, les combattants de la journée « se sont déplacés en masse, participant ainsi activement au développement croissant de cette discipline » expose Jean-Claude Legrand, secrétaire général de la Commission Nationale de Karaté Contact. Côté public, « les gradins étaient remplis » et les spectateurs ont, comme d’habitude, « su user de leur voix pour encourager les jeunes et moins jeunes. »

Le lendemain, dimanche 10 décembre, place était faite aux épreuve de Karaté Full Contact, pour lesquelles seuls les seniors peuvent s’engager. Les compétiteurs, au nombre de 42, se sont à leur tour « affrontés dans une ambiance de respect » réalisant de « beaux échanges techniques, pour le plus grand plaisir du public. »

A noter la présence de José Hernandez, président de la Ligue Régionale des Hauts-de-France et référent du contact pieds/poings dans ces disciplines, ainsi que d’élus du Conseil d’Administration de la FFK et du Comité Directeur.