Belle moisson française aux Mondiaux de Kali Eskrima
AMSEA

Belle moisson française aux Mondiaux de Kali Eskrima

27 juillet 2018 - Autres D.A.

Après un succès aux championnats d’Europe 2017 « et grâce au travail de promotion entrepris avec le CTN Xavier Guichard » tient à préciser Didier Garcia, référent national de la discipline, c’est une team France forte de dix compétiteurs, tous médaillés lors de la dernière la coupe de France 2018, emmenés par Didier Garcia et Thomas Roussel, entraîneur, 6e dan et lui-même ancien champion du monde qui s’est envolée pour les championnats du monde au Portugal du 18 au 22 juillet derniers. Et les résultats dépassent, à tout dire, les ambitions annoncées lors de la préparation. L’équipe revient en effet avec quinze médailles dont cinq en or dans ses bagages. Thomas Roussel, champion du monde en 2002, remporte ainsi deux titres en vétéran +100kg (simple et double stick rotin), Alexandre Herrou, vice champion de France en titre devient champion du monde forme Carenza, Venesa Redzic (65/73,5kg) bat en finale une Anglaise six fois championne du monde pour décrocher le titre en double padded stick et Musab Hadmili poursuit sa fantastique année après son titre national avec l’or mondial en simple padded stick (85,5/99,5kg).

credit photo : dr
credit photo : dr

« C’est vraiment très satisfaisant pour cette équipe d’autant que certaines nations comme les États-Unis et l’Italie comptaient jusqu’à plus de trente compétiteurs. Nous avons pu noter aussi le nombre important de compétitrices, chez ces deux nations, mais aussi chez les Allemands, les Norvégiens… C’est très encourageant pour la suite et cela dit aussi des choses sur le niveau français qui a son mot à dire dans le cadre d’un championnat du monde », analyse Didier Garcia. De quoi préparer sereinement mais aussi avec appétit la saison 2018/2019 qui verra les premiers championnats de France du Kali Eskrima organisés le 15 juin 2019 dans le Var, avec l’aide de la ligue PACA et de Patrick Rosadini, président du comité départemental du Var. « La compétition n’est pas tout, mais c’est une forme intéressante pour se confronter, aux autres comme à soi-même. Les prochains mois seront donc axés sur le développement de la pratique au sens large. Grâce à la confiance que la Fédération a placé dans le groupe de coordination du Kali Eskrima, le développement de notre discipline a pris un essor quantifiable ces deux dernières saisons, se félicite Didier Garcia. Sur ces bases solides, nous avons les moyens de continuer à construire pour l’avenir de la discipline. »

credit photo : dr
credit photo : dr