Affluence record pour le Kali Eskrima
Kali Eskrima

Affluence record pour le Kali Eskrima

21 mars 2018 - Autres D.A.

Dimanche 18 mars dernier, la Fédération Française de Karaté vous proposait un stage national de Kali Eskrima en présence de quatre experts fédéraux de la discipline. Pour l’occasion, ce sont plus de 100 stagiaires qui se sont déplacés, un record d’affluence. Bilan.

© DR / FFK
© DR / FFK

Avec des inscriptions uniquement sur place, « le nombre de stagiaires n’était pas réellement estimable, introduit Didier Garcia, référent du Kali Eskrima, ajoutons à cela qu’au dernier moment, le vendredi précédant le stage, nous avons appris que le gymnase où nous devions nous retrouver faisait grève et qu’il nous a alors fallu trouver une solution en urgence… Rien ne prédisait un tel succès » sourit-il. Avec 106 stagiaires, le Kali Eskrima tricolore signe son plus important rassemblement depuis des années. « Ce qui est formidable, c’est que nous avons réunis des pratiquants débutants comme confirmés, mais aussi des néophytes, des pratiquants d’autres disciplines… Au total, le Kali Eskrima était représenté par 26 systèmes (= styles) ce dimanche, c’est exceptionnel ! » Ce succès, surtout auprès des stagiaires en quête de découverte, le référent national l’explique par « la simplicité et l’accessibilité du Kali Eskrima ». Exercices aux bâtons, avec double bâtons, au couteau, au couteau avec gestion de la distance, autant de mises en situation réalisables par tous, qui se compliquent avec le niveau de chacun.

Au programme de ce dimanche 18 mars, l’étude de 4 systèmes différents. Deux étaient traditionnels, enseignés par Lionel Froidure (Doblete Rapilon) et Mitchell Tsia (Askal Hybrid Arnis), et deux modernes, animés par Michel Rozzi (Kali Jeet Kune Do) et Stéphane Valleix (Filipino Combat System). « La venue de ces quatre experts a permis de présenter divers systèmes tant traditionnels que modernes. Aujourd’hui, il y a tellement de systèmes différents dans notre discipline, qu’il était important que nous travaillions ensemble, cela me tenait à cœur », confie Didier Garcia, et d’ajouter, « cela a fonctionné puisque l’ambiance était très bonne. Le travail s’est fait dans une atmosphère décontractée, dans un très bon état d’esprit. Tout le monde est ressorti ravi et satisfait, grâce à ce partage qui effaçait les différences de styles l’espace de quelques heures. »

Une réussite telle, que les stagiaires présents sont en redemande ! « Ils m’ont manifesté leur souhait d’assister à plus de stages de ce genre. Par ailleurs, nous avons profité de l’occasion pour annoncer la coupe de France de juin, et j’ai déjà des retours pour des inscriptions. De même que des personnes qui souhaiteraient se former à l’arbitrage pour officier lors de cet événement. Vraiment ce stage a été une réussite, au-delà de toutes mes attentes ! »

D’ici à la coupe de France de la discipline, qui se tiendra le 23 juin 2018 et qui sera ouverte pour la toute première fois à partir de la catégorie des cadets, les amoureux de Kali Eskrima pourront bénéficier d’un stage en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dispensé par Didier Garcia lui-même, avec la présence du champion du Monde Thomas Roussel. Ce stage se déroulera le 14 avril et portera sur le combat mais aussi et surtout sur la compétition et l’arbitrage.