-76kg : Raybak Abdesselem, en or !
Haut-niveau

-76kg : Raybak Abdesselem, en or !

9 février 2019 - Haut Niveau / Karaté

Ce samedi 9 février se poursuivait à Aalborg (Danemark) avec les katas par équipe et l’entrée en lice des juniors, avec un enjeu tout particulier. Une performance significative pourrait être synonyme d’un billet direct pour le Chili  à l’automne prochain qui accueillera les championnats du Monde de ces catégories d’âges, du 23 au 27 octobre 2019. La compétition s’annonçait acharnée entre les athlètes pour engranger le plus d’expérience et de points dans cette course intercontinentale.

Crédit photo : Denis Boulanger / FFK
Crédit photo : Denis Boulanger / FFK

Combats Juniors / Les masculins brillent

L’arlésien Abdesselem Raybak (-76kg), en bronze l’an passé aux championnats d’Europe junior, avait à cœur de prendre sa revanche et de poursuivre l’élan donné par Margot Soulier, cadette (-47kg) de la veille. Déterminé et combatif, le français maîtrisait ses adversaires des éliminatoires en battant le macédonien 3/0, le monténégrin 3/0, puis le turc 1/0, avant de prendre l’ascendant sur le slovaque en demi 1/0. En finale, opposé au belge Iliade Hounifa, Raybak connaissait bien son adversaire, lui qui affrontait aux derniers championnats européens à Sotchi. Avec l’or en ligne de mire, Raybak parvenait à prendre l’avantage dans un combat où il ne se passait pas grand-chose. Score final 1/0. Un parcours sans faille et une belle revanche pour le 1er titre européen !

Brahim El Beqqal (-59kg) s’imposait quant à lui facilement face à la belge au 1er tour 1/0. Il menait 3/0 sur le finlandais en huitième. Retournement de situation en quart, le belge gagnait le combat sur pénalité. Un score sévère qui ne reflète pas le bon parcours du français. Aux repêchages, Brahim gagnait ses deux combats et atteignait la troisième marche du podium.
Sur les traces de son compatriote, le bourguignon Yanis Lamotte (-68kg) assurait sa montée en demie par le score de 3/0 contre l’écossais. Dans le carré finale, le français échouait d’un point (1/0). Il était opposé au bulgare médaillé de bronze lors des derniers championnat intercontinentale jeunes et constant dans ses éliminatoires. Une défaite frustrante mais qui lui permettait de se qualifier directement pour la finale de repêchage. En petite finale, il se remobilisait pour l’emporter et monter sur la 3e marche du podium.. Deux très belles médailles de bronze obtenues en simultanéité à Aalborg !

Crédit photo : Denis Boulanger / FFK
Crédit photo : Denis Boulanger / FFK

Coté féminines, Niswa Ahmed (-48kg) et Amélie Grun (-53kg) effectuaient un parcours solide en éliminatoires jusqu’aux demies, où elles échouaient. Repêchées en milieu de journée, les deux juniors perdaient leur petite finale et laissaient passer leur chance pour le bronze. Pour sa première participation dans une compétition intercontinentale, Wassila Ouadahi (+59kg) ne parvenait pas à donner le change face à ses adversaires. Malgré sa combativité et ses efforts dans les précédents tours (5/0 et 7/3), elle se stoppait en quart de finale face à l’Autrichienne.

En bronze à Sotchi, défaites à Aalborg. Assia Oukhattou (Junior -59kg) et Rabie Houllich (Junior +76kg), tous deux médaillés aux championnats européens 2017, échouaient dans une catégorie d’âge qu’ils connaissent bien. La combattante française se qualifiant pour le deuxième tour, ne réussirait pas à rentrer dans son combat et inclinait face à la serbe 2/0. Même scénario pour Rabie qui ne dépassait pas les seizièmes de finale. Tous deux ont une revanche à prendre dans un prochain championnat !

Un peu plus tôt, Bilal El Yazidi s’inclinait pendant les éliminatoires en demi-finale. Les repêchages n’ont pas permis au français de décrocher le bronze.

Katas par équipe / Aux portes du troisième tour

A l’instar de vendredi, les techniciens ouvraient le bal avec les équipes Kata Cadet / Junior. L’équipe de France représentée seulement chez les hommes par les juniors Hugo Poisson, et le cadet Haron Weiss terminaient second de leur poule, derrière la Turquie et se qualifiaient pour le second tour avec la note de 22,7. Ils s’inclinaient aux portes du tour 3.

Crédit photo : Denis Boulanger / FFK
Crédit photo : Denis Boulanger / FFK

Le bilan reste mitigé pour l’Equipe de France qui concluait cette seconde journée avec 8 médailles au compteur. Demain, les karatékas espoirs seront très attendus pour tenir l’objectif initial : Remonter sur le podium des nations. La France avait terminé au quatrième rang l’an passé à Sotchi (4 or, 4 argent et 5 bronze), alors qu’elle restait notamment sur des premières places en 2017 (Sofia) et en 2015 (Zurich).

Programme de dimanche : Combats espoirs
La compétition se poursuivra demain dès 9h avec les combattants espoirs.
Cliquez ici pour consulter le programme.



Les meilleurs tweets