Les 60 ans du Nihon Taï Jitsu
Nihon Taï Jitsu

Les 60 ans du Nihon Taï Jitsu

6 juin 2017 - Karaté / Nihon tai jitsu

Fondée par Roland Hernaez, 9ème dan, la discipline du Nihon Taï Jitsu célébrait cette année ses soixante ans d’existence. Pour l’occasion un stage dédié était organisé les 3 et 4 juin derniers au cœur de la capitale.

© Lionel Froidure / www.imaginarts.tv

Venus de France, mais aussi de Belgique, Bulgarie, Canada, Espagne, Japon et Suisse, les 200 stagiaires du week-end étaient réunis à l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP). « Un taux de participation très satisfaisant » se réjouit Laurent Larivière, président de la Commission Nationale du Nihon Taï Jitsu. De débutants à confirmés, et de tous âges, les « pratiquants des différents pays ont pu échanger tout au long du week-end dans une ambiance extrêmement chaleureuse. »

Le samedi matin, entre 9h et 12h, les participants ont pu jouir de l’expertise de Roland Hernaez, assisté par Philippe Avril et Philippe Galais, tous deux 6ème dan et experts fédéraux. Cette première partie, axée sur la pédagogie enfants, a notamment permis l’étude de kata issus du Nihon Taï Jitsu.

L’après-midi, maître Terumi Washizu, 7ème dan de Yoseikan Aikido et venu spécialement du Japon, prenait le relai et ce jusqu’au dimanche soir. Pour sa part, le programme était orienté sur l’utilisation du corps dans des situations de dégagement, avec pour ce faire l’étude de diverses techniques. Parmi elles : le dégagement de poignet, ou Te Hodoki, le dégagement de poignet avec ressaisies, ou Nigiri Gaeshi, ou encore la projection avec utilisation du poids du corps, autrement nommée Sutemi Waza. Enfin, des techniques fondamentales de l’aikido ont été étudiées, ainsi que la défense contre étranglement.

En termes d’ambiance, ce stage s’est déroulé dans une atmosphère très conviviale. Le samedi soir, les participants pouvaient diner en présence de maître Washizu, un moment privilégié d’échanges et de partage. Dimanche matin, Roland Hernaez, 82 ans, fondateur et acteur du développement du Nihon Taï Jitsu a reçu, des mains de Francis Dallérac, président du Comité Départemental de l’Essonne et membre du Conseil d’Administration fédéral, la médaille d’or fédérale départementale, pour son implication et dévouement.

A noter la présence de Francis Didier, président de la FFKDA, venu partager un dîner dans la capitale avec les professeurs de Nihon Taï Jitsu et l’encadrement du stage.

Véritable succès, ce stage a été très bien accueilli par les participants. « Rendez-vous a été pris avec le Canada et la Suisse, qui vont à leur tour convier sensei Washizu, et qui nous ont invité à y participer, commente L. Larivière, c’est très positif, car la Belgique, la Bulgarie et l’Espagne travaillent déjà avec nous, et ce stage nous a ouvert encore d’autres portes ! »

Un responsable heureux de cette manifestation, « dont la réussite est en grande partie due aux bénévoles présents, à nos partenaires, et à l’implication de la FFKDA », conclut-il.

Retrouvez l’interview du fondateur du Nihon Taï Jitsu : « Roland Hernaez, 1000 techniques, un principe »