Stage France-Japon ouvert aux jeunes karatékas
Karaté

Stage France-Japon ouvert aux jeunes karatékas

16 janvier 2019 - FFK / Karaté

Work japonismes 2019

Dans le cadre de l’année du japon en France, et afin de promouvoir le karaté olympique, la Fédération Française de Karaté organise, en coopération avec l’ambassade du Japon en France et la Fédération Japonaise de Karaté, un stage de karaté dédié aux enfants le mercredi 30 janvier, à l’Institut National du Judo, animé par les équipes nationales du Japon et de France.

Cette animation, gratuite et ouverte à tous les enfants licenciés Ile de France Poussins, Pupilles et Benjamins, sera organisée sous la forme d’ateliers animés par des athlètes membres des équipes nationales japonaises et françaises et se déroulera de 15h à 17h.

Ce stage représentera une opportunité unique, pour nos jeunes karatékas de rencontrer et de pratiquer avec les meilleurs athlètes mondiaux.

Informations pratiques

Lieu du stage
Institut National du Judo
25 avenue Porte de Châtillon 75 014 Paris

Inscriptions*
Pour confirmer de la présence de votre club à ce stage, merci de nous envoyer un mail au service communication à l’adresses suivante communication@ffkarate.fr en indiquant le nombre d’enfants souhaitant participer.

*Dans la limite des places disponibles. Aucun inscription sur place ne sera admise. 

Affiche 30 janvier Japonisme 2019 v2

Retour sur le séminaire des enseignants Yoseikan Budo zone Sud
Yoseikan Budo

Retour sur le séminaire des enseignants Yoseikan Budo zone Sud

15 janvier 2019 - Yoseikan Budo

Dimanche 13 janvier, sous le soleil d’Occitanie, s’est déroulé le séminaire des enseignants zone sud au Centre National d’Entrainement de Castelnau-le-Lez. Près de 60 stagiaires de la région Centre et du Sud de la France ont été accueillis chaleureusement par Thierry Masci, cadre technique régional et les experts Yoseikan Budo pour ce premier événement de l’année 2019.

© FFK
© FFK

Quatre thématiques ont été proposées, permettant à chacun de se former en fonction de ses envies, de sa pratique et de ses besoins. La matinée a démarré avec un échauffement global puis deux groupes se sont mis en place.

Le premier groupe dirigé par Nordine Boumahammed expert et responsable de l’arbitrage, et David Coulon, entraîneur de la sélection nationale, a travaillé sur le thème de la compétition. Ce fut l’occasion parfaite pour mettre à jour les enseignants sur les modifications de la réglementation, revoir les rôles et missions des coachs et de développer des axes de travail pour les compétiteurs.

Le second groupe mené par Jean Pierre Picherau expert fédéral et Kyoshi Mochizuki, s’entrainait sur la partie Yoseikan Iaï Kenjustu. Cet atelier a permis à chacun de corriger ou d’apprendre des katas d’armes traditionnelles. Plusieurs groupes se sont formés, un sur le Tonfa, un autre sur le sabre, sur les nunchaku ou encore sur le boken.

L’après midi, deux choix s’offraient aux stagiaires ;
Soit, le perfectionnement sur la partie Yoseikan Aiki dirigé par le Maître Hiroo Mochizuki avec des pistes de développement pédagogique basés sur l’utilisation de l’inertie du déplacement du partenaire afin d’optimiser diverses techniques de clés et de percussions.
Soit, la pédagogie Enfants conduite par Gilles Chevrier, expert fédéral, avec une présentation des exercices développant les capacités des jeunes Yoseikan Budoka par tranches d’âges et une mise en pratique seul ou avec un partenaire.

Les stagiaires enchantés d’avoir participé à ce stage ont regagné leur région respective, chargés d’une nouvelle motivation avec de nombreux exercices a expérimenté dans leur club.
Pour tous ceux qui n’ont pu assister à ce rendez-vous, il est encore temps de venir participer au séminaire des enseignants zone nord, le dimanche 20 janvier à Méru (60). Inscription sur place possible. 

© FFK
© FFK

 

 

 

Stage Wushu zone Nord
Wushu

Stage Wushu zone Nord

14 janvier 2019 - Wushu / Arts martiaux Chinois

Pour le premier stage de l’année 2019, la FFK vous propose un stage wushu le samedi 26 et dimanche 27 janvier au Gymnase Léo Lagrange à Paris.

© FFK
© FFK

Ce week-end sera animé par l’entraineur national Rodolphe DOPPLER-BATTESTI pour la section sanda et Jules NAUD, expert fédéral ; en ce qui concerne le taolu et le taijiquan, seront présents Léo BENOUACH et Xiaofen FANG, entraineurs nationaux.

Ouvert à tous les licenciés souhaitant se perfectionner, le samedi après-midi sera prioritairement consacré à la détection des plus jeunes notamment les benjamins, minimes et cadets. C’est une occasion pour ces jeunes en devenir de montrer leur potentiel et éventuellement d’être détectés par l’encadrement des collectifs et équipes de France.

Le perfectionnement en taolu, taijiquan et sanda se poursuivra le dimanche complété par la présence de YUAN Zumou pour la conduite d’un atelier de Shuai Jiao.

Ce stage promet d’être varié et riche en apprentissage.

© Aurélien Morissard / FFK
© Aurélien Morissard / FFK

Programme du stage :

  • Samedi : Stage de détection en taolu, taijiquan et en sanda en priorité sur les compétiteurs des catégories benjamins, minimes et cadets.
  • Dimanche : Stage national taolu, taijiquan, sanda et Shuai Jiao avec les entraîneurs nationaux, Jules NAUD et Zumou YUAN. Ce stage est gratuit et réservé à tous les licenciés de la FFK.

Informations pratiques

Stage Wushu zone Nord
Gymnase Léo Lagrange

68 Boulevard Poniatowski 75012 Paris
Samedi : 13H30 – 17H
Dimanche : 9H30 – 12H / 13H30 – 16H
Gratuit et réservé aux licenciés FFK

> Affiche
> Fiche d’inscription

Le stage national Zone Sud se tiendra au mois de mai 2019, en région PACA.

L’heure de la reprise a sonné
compétition

L’heure de la reprise a sonné

11 janvier 2019 - Competitons / Karaté

De nombreux compétiteurs seront sur le pont ce week-end pour ce qui constituera la première épreuve nationale de l’année 2019. L’INJ accueillera en effet samedi deux compétitions : la Coupe de France Combat Cadet le matin et la Coupe de France Combat Espoir l’après-midi. 600 compétiteurs se retrouveront donc au sud de Paris pour cette double épreuve combat. Le lendemain, même lieu, mais cette fois-ci place aux techniciens dans les catégories d’âge minimes, cadets, juniors et espoirs avec quelques 250 participants prévus au total. La Coupe de France karaté Light et Full Contact – Zone Sud se tiendra pour sa part à Nîmes, dans la salle omnisports « Le parnasse »

Les équipes de France en stage au CREPS de Châtenay-Malabry

A noter qu’en parallèle de ces épreuves nationales, sera organisé au CREPS de Châtenay-Malabry un stage « Equipe de France » regroupant les athlètes seniors sélectionnés pour l’Open Paris Karaté, en kata et en combat, mais aussi les combattants cadets, juniors et espoirs qui participeront aux championnats d’Europe à Aalborg, au début du mois de février. Ces derniers, qui étaient déjà en stage le week-end passé au CNE de Castelnau-le-Lez, enchaîneront donc un second stage d’affilée, le troisième étant programmé le week-end prochain dans la structure fédérale suitée dans le sud de la France. Les techniciens cadets, juniors et espoirs retenus pour l’épreuve continentale participeront de leur côté à l’Open de France Kata ce dimanche, eux qui étaient en stage au CREPS le week-end dernier. « Ils devraient tous participer à cet Open de France qui s’inscrira dans la préparation pour les championnats d’Europe. Seul Franck Ngoan pourrait-être préservé car il a ressenti une douleur la semaine dernière au stage national » explique Lucas Jeannot, entraîneur national, qui sera présent à l’INJ pour superviser la compétition. Lionel Nardy, son homologue en combat, assistera à la compétition cadet et espoir.

Informations

  • Coupe de France Combat Cadets

Samedi 12 janvier 2019
INJ – 25 avenue de la Porte de Chatillon – 75014 Paris
De 9h00 à fin de matinée

  • Coupe de France Combat Espoirs

Samedi 12 janvier 2019
INJ – 25 avenue de la Porte de Chatillon – 75014 Paris
De 14h30 à fin d’après-midi

  • Open de France Kata Minimes Cadets Juniors & Espoirs

Dimanche 13 janvier 2019
INJ – 25 avenue de la Porte de Chatillon – 75014 Paris
De 9h00 à fin d’après-midi

  • Coupe de France Karaté Light et Full Contact – Zone Sud

Samedi 12 et Dimanche 13 janvier 2019
Salle omnisports « La Parnasse » – 160 Av. du Languedoc – 30000 Nîmes
Début 9h30

Cérémonie des vœux des hauts gradés

Cérémonie des vœux des hauts gradés

10 janvier 2019 -

Réunis le 5 janvier, les haut gradés français fêtaient les nouveaux impétrants et célébraient dans le même temps le dixième anniversaire d’une cérémonie qui voyait l’élévation d’un nouveau 9e dan. Leurs témoignages dans Le Mag’ Ffkaraté.

2e édition du Trophée des écoles AMV
Arts Martiaux Vietnamiens

2e édition du Trophée des écoles AMV

9 janvier 2019 - AMV

Le samedi 19 janvier prochain se tiendra à Poissy (78) la seconde édition du Trophée des écoles Arts Martiaux Vietnamiens ; compétition de démonstration technique libre d’Arts Martiaux Vietnamiens, par équipe uniquement. Lors de cet événement spectaculaire et festif, chacune des écoles d’AMV s’affronteront dans une ambiance conviviale. Toutes les catégories d’âges sont invitées à participer.

Pendant cette compétition, le public sera très attendu car lui aussi aura une participation dans la note finale attribuée aux compétiteurs. La note obtenue par chaque équipe sera donc la somme des notes de chaque juge à laquelle s’ajoute la note du public. A l’instar de la première édition, les participants seront jugés sur l’originalité de la démonstration, la variété et difficulté technique, la maîtrise technique et la spectaculaire, mise en scène.

© Etienne Laurent / FFK
© Etienne Laurent / FFK

Informations pratiques

Affiche trophée des écoles AMV 2019Trophée des Ecoles AMV
Complexe Sportif Marcel Cerdan
129, avenue de la Maladrerie
78300 Poissy

ENTREE GRATUITE

Horaires :
Début des démonstrations à 18h30
Remise des médailles à 22h

> Consultez le programme
> Inscriptions Exceptionnellement reportée au mercredi 16 janvier.

Revivre la première édition

A TOUTES ET A TOUS, MEILLEURS VŒUX 2019 !
FFK

A TOUTES ET A TOUS, MEILLEURS VŒUX 2019 !

31 décembre 2018 -

voeux nl karaté

Le président, M. Francis Didier, la Direction Technique Nationale, les membres du Conseil d’Administration, et l’ensemble du personnel fédéral, vous présentent leurs meilleurs vœux pour l’année 2019.

Des championnats de France sélectifs pour les compétitions internationales
Wushu

Des championnats de France sélectifs pour les compétitions internationales

31 décembre 2018 - Wushu / Arts martiaux Chinois

Le parcours de qualification et de sélection débute dès ce mois de janvier pour les compétitions internationales à venir à savoir, les championnats méditerranéens seniors du 1er et 2 juin à Marseille et les championnats du monde seniors du 19 au 23 octobre à Shanghai.

© Aurélien Morissard / FFK
© Aurélien Morissard / FFK

Les championnats de ligue constituent la première étape de ce parcours. Les meilleurs compétiteurs de chaque ligue, en fonction du quota de chaque ligue, se retrouveront pour les championnats de France Taolu moderne et la Coupe de France de Taolu traditionnel les 16 et 17 mars 2019 à Deauville et pour les Championnats de France de Sanda et Coupe de France Qingda les 6 et 7 avril à Vitrolles.

Et c’est au cours de ces championnats de France, compétitions de référence, que les entraîneurs nationaux identifieront les compétiteurs parmi les champions de France et les médaillés susceptibles de constituer les équipes de France seniors. La sélection finale pour les championnats méditerranéens et les championnats du monde sera arrêtée par le Directeur technique national.

Des championnats sanda revalorisés
Des modifications du règlement des compétitions ont été apportées dans l’épreuve du sanda en vue d’améliorer la formation des combattants. Les effectifs de la catégorie sanda senior élite vont être augmentés par l’intégration des médaillés des championnats de France 2017/2018 honneur. La distinction élite et honneur chez les seniors féminines est arrêtée. Il n’y a donc plus qu’une seule catégorie sanda senior féminine avec protections des tibias. Enfin, en vue de la formation des plus jeunes à cette forme de compétition, le sanda est depuis cette année ouvert aux minimes.

© Aurélien Morissard / FFK
© Aurélien Morissard / FFK
Le premier examen d’arbitrage avait lieu à Orléans
Arbitrage

Le premier examen d’arbitrage avait lieu à Orléans

31 décembre 2018 - Arbitrage / Competitons

En marge de la coupe de France de karaté combats juniors qui se tenait à Orléans à la mi-décembre, se déroulait également un examen d’arbitrage national A avec au programme une partie théorique et une autre pratique. « Pour cet examen nous nous sommes surtout concentrés sur l’analyse des combats et sur certaines situations bien précises. Nous avons fait de l’analyse vidéo et l’objectif était également de les interroger sur l’interprétation qu’ils pouvaient avoir par rapport à certaines situations. Pour avoir des examens de qualité où nous pouvons observer chaque arbitre examiné, nous formons des groupes de moins de 30 personnes. Aussi, à l’issue des épreuves théoriques et pratiques, 63% des présents ont obtenu l’examen, soit 16 arbitres sur 24. Il y aura un second examen en mai prochain pour les arbitres et juges A et deux sont au programme pour les B. Dans ce second cas, ce sont les responsables de Ligues qui nous proposent des arbitres qu’ils pensent capables d’exercer sur le plan national. »

Les arbitres présents lors de cet examen / Crédits : Xavier De Torres - FFK
Les arbitres présents lors de cet examen / Crédits : Xavier De Torres – FFK

Trois autres examens seront donc au programme de cette saison 2018/2019 :

EXAMEN ARBITRAGE A

–          18 & 19 Mai 2019/ Championnats de France Combats Juniors

EXAMEN ARBITRAGE B

–          20 Janvier 2019 / Coupe de France Combats Minimes
–          1 & 2 Juin 2019 / Championnats de France Combats Minimes

Thomas Roussel, nouvel entraîneur national Kali Eskrima
Kali Eskrima

Thomas Roussel, nouvel entraîneur national Kali Eskrima

31 décembre 2018 - Autres D.A.

Avec plus de 30 ans de pratique, Thomas Roussel, sixième dan, est l’un des plus expérimentés dans le Kali Eskrima. À 45 ans, le champion du Monde en titre, formé en Grande-Bretagne, est aujourd’hui nommé entraîneur national de Kali Eskrima auprès de l’équipe tricolore. Un parcours singulier et une inépuisable envie de partager son savoir et faire évoluer sa discipline.

© FFK
© FFK

Partir pour progresser
J’ai débuté la pratique des arts martiaux par le karaté en 1986 dans la région niçoise. Par le biais de mon entraîneur de karaté de l’époque, j’ai eu l’opportunité de rencontrer un professeur de Kali Jeet Kun Do (Nb : Art Martial, principalement à mains nue, inspiré principalement du wing chun, la boxe et l’escrime). Après douze ans de pratique avec le même maître, j’étais désireux d’en apprendre davantage sur cet art martial. La discipline étant assez confidentielle en France, je suis donc parti à l’étranger. Dans les années 90, les deux grands pays où l’on pouvait pratiquer les arts martiaux philippins étaient le Royaume-Uni et l’Allemagne. Mon choix s‘est fait simplement. Mon père étant britannique, je suis parti m’entrainer à Londres afin de progresser et m’expérimenter. Au travers des enseignements des professeurs aguerris, j’ai pu voir la profondeur de la pratique et en même temps de découvrir la phase sportive, encore inexistante en France à cette époque.

Des titres mondiaux au statut d’entraineur
Au début de ma pratique, j’avais fait quelques compétitions en Karaté et Kick Boxing. Mais je n’étais pas satisfait. Je cherchais des formes de confrontation plus authentiques. Je me suis intéressé au Kali Eskrima en compétition dès que je me suis dit que je voulais être professeur par la suite. J’ai enchainé les championnats d’Europe et championnats du Monde. J’ai été un compétiteur acharné, j’ai gagné des médailles mondiales. J’ai eu du succès et de la chance. En parallèle, j’ai commencé à enseigner en tant qu’assistant instructeur en 1998, puis entraineur de club, 5 ans plus tard. En 2004, j’estimais avoir fait le tour des compétitions. Je souhaitais m’investir plus encore dans le rôle d’entraineur. Mon objectif ? Parler de mon expérience en compétition et partager mon savoir-faire. Quelques années après, j’ai eu l’occasion de former à la compétition plusieurs élèves de mon club lyonnais.

Exigeant et investi
Dans mes entraînements, je suis assez exigeant dans le sens où je veux que mes élèves prennent conscience de leur potentiel. J’essaye à les pousser à se dépasser. Ils doivent comprennent avant tout que l’on retire des bénéfices de l’entrainement en investissant par soi-même. Ils donnent du temps et de l’énergie à l’entrainement. L’investissement doit être de la manière la plus pertinente possible. L’exercice de la compétition est riche d’expérience. C’est l’ensemble du travail accompli lors de l’entrainement qui permet de se dépasser et de progresser. Dès l’entrainement, je dois avoir cette idée en tête. Chaque séance passée où l’on sort de sa zone de confort, est une séance bénéfique. Ce qui est intéressant dans le combat, c’est la part d’aléatoire. Elle dépend de la stabilité du mental. Le mental se prépare à l’entrainement, et ce dans la dureté des enchaînements physiques.

Nouvel entraîneur national : les enjeux
A dire vrai, avant même de savoir qu’un poste d’entraineur national se créé, j’étais déjà très investi. A la dernière coupe de France de Kali Eskrima, j’avais identifié des compétiteurs avec un certain potentiel venant de la région parisienne, du Massif central et du sud de la France. Je les ai invités à venir s’entrainer dans mon club pour raffiner leur potentiel brut ; l’objectif majeur étant d’augmenter le niveau de combat en France. Depuis septembre dernier, j’ai fait en sorte que les athlètes français viennent s’entrainer régulièrement à Lyon pour débuter la saison sportive sur la plus efficacement possible.
Pour nous, pratiquants d’arts martiaux, le sport n’est pas une finalité mais un moyen. C’est un moyen de se confronter à certaines réalités, de se donner des objectifs et de mener un affrontement. Si la victoire est au bout, c’est idéal. Tout cela se construit par l’entrainement et par une approche seine de la discipline.
Au niveau des échéances à venir, les championnats de France 2019 sont en ligne de mire, puis les championnats d’Europe à l’été prochain.

Palmarès
1999 : Champion d’Europe WEKAF* full contact stickfighting single stick et Champion d’Europe WEKAF par équipe et Vice champion d’Europe Sayaws (kata) en Irlande.
2002 : Champion du monde WEKAF poids lourds full contact stickfighting single stick et Vice champion du monde WEKAF Sayaws (kata) à Londres.
2004 : Médaille de bronze Championnat du Monde WEKAF full contact stickfighting single stick à Cebu, Philippines.
2017: Champion d’Europe WEKAF par équipe full contact stickfighting à Londres
2018 : Champion du monde vétéran GSBA** full contact stickfighting single stick et double stick poids et Médaille de bronze aux championnats du monde GSBA vétéran padded stick (bâton mousse) à Lisbonne, Portugal.


*WEKAF : World Eskrima Kali Arnis Federation, 1e fédération mondiale fondée aux Philippines en 1989
**GSBA : Global Sticks and Blades Alliance, 2e fédération fondée aux USA en 2012 par des transfuges de la WEKAF